×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    L’heure d’été toute l’année: Les impacts sur l’entreprise

    Par Hassan EL ARIF | Edition N°:5381 Le 29/10/2018 | Partager
    Une décision prise à un peu plus de 24 heures du retour à GMT
    Le gouvernement prend de court tout le monde
    La mesure fait le bonheur des opérateurs traitant avec l’UE

    Alors que les Marocains se préparaient à revenir à l’heure GMT dans la nuit du dimanche en profitant d’une heure de sommeil de plus, le gouvernement a surpris tout le monde en maintenant l’heure d’été pendant toute l’année. Un conseil exceptionnel a été tenu vendredi 26 octobre pour adopter un projet de décret sur le changement de l’heure légale.

    Le décret a été publié au Bulletin officiel pour une application immédiate. Du coup, les Marocains ont dû garder leur montre inchangée. D’aucuns s’interrogent sur les motivations derrière cette décision au moment où l’Union européenne qui avait ouvert le débat sur la question a laissé le choix aux pays membres.

    L’adoption du décret sur le maintien de l’heure GMT+1 tombe alors que personne ne s’y attendait. Selon le ministre délégué chargé de la Réforme de l’Administration, la décision s’appuie sur les résultats d’une étude, dont les conclusions n’ont jamais été publiées. Ce qui laisse penser que la décision a été prise dans la précipitation pour un grand changement qui impactera la vie de tous les jours. Une chose est sûre. Il y a autant de favorables que d’opposants à cette décision. Pris de court, ces derniers s’attendaient à un retour à l’heure normale dès dimanche 28 octobre.

    Ce sont, entre autres, les personnes dont les enfants scolarisés doivent aller à leur école avant la lumière du jour (voir exemples d’heures de lever du soleil). Dans quelques jours, les journées seront plus courtes, surtout à l’approche du solstice (dernières semaines de décembre) et le lever du soleil tardif. D’où des risques également pour la sécurité. Sans oublier le fait que les foyers devront s’éclairer le matin. Par conséquent, l’on s’interroge si l’on réalisera vraiment des économies d’énergie.
    Pour éviter ces désagréments, le gouvernement a ajusté les heures d’ouverture des écoles. Désormais, les élèves devront entrer à 9h et sortir à 18h.

    L’horaire change également au niveau des administrations. Ce qui annihile les gains en termes d’alignement avec l’Europe occidentale puisque le décalage horaire subsiste. Reste maintenant à voir quelles sont les dispositions qui seront prises par les entreprises privées pour permettre à leurs salariés de s’adapter aux contraintes de leurs enfants scolarisés qu’ils doivent accompagner à leur école et les récupérer à une heure de sortie qui ne correspond pas forcément à leur horaire de travail. 

    Dès que l’adoption du décret sur la nouvelle heure légale a été officialisée, Royal Air Maroc a informé ses clients que les vols au départ et à l’arrivée des aéroports marocains seront décalés de 60 minutes. Les arrivées dans les pays étrangers se feront une heure à l’avance. Pour plus de précautions, il vaut mieux contacter le centre d’appels de la compagnie aérienne.

    «Le maintien de l’heure d’été toute l’année est une très bonne chose pour nous parce que nous travaillons en flux tendu avec nos clients en Europe. La nouvelle heure légale nous permettra de travailler en temps réel avec nos clients européens. De plus, nos chauffeurs entreront sur le territoire européen dans une continuité horaire par rapport au Maroc», se réjouit Rachid Tahri, président de l’Association marocaine des freight forwarders (AMFF).

    Il est vrai que jusque-là, les opérateurs économiques étaient pénalisés par rapport à l’heure légale dans les marchés européens. Le différentiel devenait important pendant le mois de Ramadan, surtout avec les principaux partenaires commerciaux du Royaume. D’où de grosses pertes en termes d’opportunités et de rythme de concrétisation des affaires.

    Pour les agriculteurs, «le maintien de l’heure d’été n’est pas une bonne décision». «Le passage à l’heure d’été pendant six mois n’est pas adapté aux activités des champs. La plupart des travailleurs s’en tiennent à l’heure normale pour effectuer leur shift de 8 heures», déclare Lhoucine Aderdour, président de la Fédération interprofessionnelle de production et d’exportation des fruits et légumes.

    Quelques exemples d’heures
    de lever et de coucher du soleil à Casablanca

     

    • 1er décembre:

    - Lever du soleil: 08h15
    - Coucher du soleil: 18h22

    • 14 décembre:

    - Lever du soleil: 08h25
    - Coucher du soleil: 18h23

    • 21 décembre:

    - Lever du soleil: 08h30
    - Coucher du soleil: 18h25

    • 23 décembre:

    - Lever du soleil: 08h31
    - Coucher du soleil: 18h26.

    Impact nul pour certains secteurs

    Le maintien de l’heure d’été n’a aucun impact pour certains secteurs. C’est le cas de la pêche. «Le changement ou le maintien de l’heure GMT n’affecte en rien l’activité de la pêche ni les opérations de pêche proprement dites. En effet, celles-ci se font au gré de l’abondance de la ressource qui fluctue avec les mouvements du  soleil et de la lune, qui induisent les deux phénomènes suivants: la présence ou pas de lumière dans la colonne d’eau avec son impact sur la température et les courants marins surtout dans les zones côtières», explique Abderrahmane El Yazidi, coordonnateur du Collectif pêche et développement durable. Le deuxième phénomène concerne le mouvement des marées en fonction de la gravité induite par le soleil et la lune. Cela impacte la pêche et par chance ne dépend pas de l’être humain ni de l’heure sur laquelle il choisit de régler sa montre. «Dans notre domaine, et ce quel que soit le pays où l’on se trouve, pour faire des comparatifs, nous devons toujours nous baser sur le temps universel. Par conséquent, le changement d’heure légale n’aura aucun impact pour nous», explique Mohamed Belouchi, météorologue.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc