×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

L’ESCA s’adapte au marché de l’emploi

Par Karim Agoumi | Edition N°:4990 Le 28/03/2017 | Partager
L’école abrite fin mars le workshop final d’un projet maghrébin financé par l’UE
Objectif: Former ses étudiants et perfectionner ses enseignants

Préparer davantage ses étudiants au marché de l’emploi et consolider sa relation avec l’entreprise. C’est dans ce sens que l’ESCA école de management abritera les 30 et 31 mars la phase finale d’un important projet initié en 2014 en partenariat avec des universités et institutions maghrébines et européennes. Un programme de grande envergure financé par l’Union européenne qui permettra de créer une véritable passerelle entre ces établissements et le monde du travail.

Intitulé «Tempus Porfire», le projet haut en couleur a permis la collaboration de l’ESCA avec près d’une douzaine d’universités et d’écoles dont notamment l’Université Mohammed V de Rabat, l’Université de Sousse de Tunisie, l’Ecole polytechnique d’Oran en Algérie ou encore Grenoble école de management. Un total de 800 étudiants dont 300 à l’ESCA et près de 160 enseignants ont ainsi pu être formés. Objectif: améliorer la qualité de son enseignement et multiplier les chances des lauréats de trouver un emploi en les «connectant» davantage au marché. Mais pas seulement.

Le programme a également entraîné la formation de partenariats entre ces établissements et de multiples entreprises. Enfin, l’accent a été mis sur l’innovation à travers le développement de projets de recherche au sein du groupe. Le workshop final du projet se tiendra en présence de tous les acteurs du programme. Il permettra aux enseignants de l’ESCA et des autres écoles maghrébines du programme d’échanger avec leurs homologues européens sur des nouvelles voies d’amélioration concrètes de l’enseignement.

Mais pas seulement. Les professeurs y intègreront également de nouvelles méthodes de travail pédagogiques et seront familiarisés aux derniers outils à la pointe de la technologie. Un moyen de les perfectionner et de recadrer leur enseignement en fonction des besoins du marché.

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc