×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    SunPower sape dans ses effectifs

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:4833 Le 11/08/2016 | Partager
    La filiale du groupe Total va supprimer 1.200 emplois
    La société impactée par les reports de projets solaires et une concurrence acharnée
    Une perte comprise entre 125 et 175 millions de dollars prévue pour 2016
    sun_power_033.jpg

    L’année devrait être délicate pour SunPower. La filiale de Total prévoit des pertes comprises entre 125 et 175 millions de dollars pour fin 2016 en raison de difficultés que subit le secteur à court terme (Ph. DR)

    Situation difficile pour SunPower. Le fabricant américain de panneaux solaires, filiale du groupe Total, lance un plan de réduction d’effectifs. Pas moins de 15% de ses effectifs vont être supprimés, soit environ 1.200 postes. Ces emplois sont principalement liés à la fermeture de son usine d’assemblage de panneaux solaires aux Philippines. Plus globalement, la société subit notamment le report de plusieurs projets solaires et la concurrence de nouveaux acteurs du secteur. Elle s’est, dans ces conditions, lancée dans un programme de réduction de 10% de ses dépenses opérationnelles. Elle envisage, par ailleurs, de passer dans ses comptes des charges de restructuration un montant compris entre 30 et 45 millions de dollars, principalement au troisième trimestre.
    Dans ces conditions, SunPower a revu à la baisse ses prévisions de fin d’année. Désormais, elle anticipe une perte nette pour l’ensemble de l’année allant de 125 à 175 millions de dollars. L’opérateur tablait auparavant d’être en 2016 au moins à l’équilibre ou de gagner jusqu’à 50 millions de dollars. Force est de constater que sur le seul deuxième trimestre, la société a essuyé une perte sèche de 70 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 420 millions (en hausse de 10%).
    Conscient de subir plusieurs difficultés à court terme, le management ne doute pas sur «les fondamentaux solides de l’énergie solaire à long terme». A cela il faut ajouter l’extension pour plusieurs années de mesures fiscales destinées à favoriser l’énergie solaire, décidée fin 2015 par le Congrès américain. Cette décision a, selon SunPower, «atténué l’urgence à terminer les nouveaux projets solaires d’ici fin 2016, et de nombreux clients s’accordent désormais plus de temps pour finaliser leur projet». Parallèlement, «les rendements économiques à court terme se sont amoindris en raison de la nouvelle politique de prix particulièrement agressive pour les accords de revente d’électricité proposés par de nouveaux acteurs du marché», justifie la société.
    Compte tenu de cette situation, la filiale de Total va réduire son activité de développement de centrales solaires pour se concentrer sur la production décentralisée d’électricité, basée sur des installations de petite capacité, et de focaliser ses ressources sur un «nombre limité de marchés cibles, principalement sur le continent américain».

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc