Competences & rh

Suicide des jeunes: Sourire de Reda mobilise les éducateurs

Par Karim Agoumi | Edition N°:5203 Le 06/02/2018 | Partager
L’association vient de lancer sa nouvelle campagne de communication
Le rôle des parents et des enseignants crucial
14% des adolescents déclarent avoir déjà tenté le passage à l’acte
meryeme_bouzidi_laraki_003.jpg

L’association «Sourire de Reda», présidée par  Meryeme Bouzidi Laraki, vient de lancer sa toute nouvelle campagne de communication contre le suicide des jeunes. Un programme qui insiste sur le rôle crucial de l’entourage pour détecter les signaux d’alerte et prévenir le pire (Ph. S.D.R.)

14% des jeunes âgés entre 13 et 15 ans déclarent avoir déjà tenté de se suicider. C’est pour changer la donne et informer le public sur les moyens d’action les plus efficaces pour éviter le passage à l’acte que l’association «Sourire de Reda» vient de lancer une nouvelle campagne de sensibilisation musclée et intelligente. Un programme baptisé «Ana_m3ak» qui vise avant tout à soutenir cette population en détresse et lui tendre la main avant qu’il ne soit trop tard.

Cette campagne inventive et réfléchie, conçue par l’agence Mosaik Communication,  insiste sur le rôle crucial de l’entourage et de l’école pour aider les jeunes en souffrance. Une entraide et un support psychologique des parents et des éducateurs essentiels pour rompre un isolement pouvant conduire à des actes parfois irréversibles.

«Après avoir insisté dans nos précédentes campagnes sur la nécessité de parler pour se sentir mieux, nous avons souhaité cette fois-ci rassurer les jeunes sur le fait qu’ils n’étaient pas seuls en interpellant l’entourage adulte et jeune et en l’impliquant dans une grande chaîne de solidarité», précise ainsi Meryeme Bouzidi Laraki, présidente de l’association. Le programme vise également la sensibilisation et la formation des professionnels impliqués dont notamment les enseignants, les psychologues, les médecins, les coachs ou encore les associations.

L’affiche de la campagne médiatique présente un visuel travaillé représentant une main de «super héros» tendue vers celle d’un jeune. Un moyen imagé de convaincre les adultes que leur rôle, aussi minime soit-il, peut avoir le pouvoir d’aider ces jeunes à retrouver espoir et à renoncer au suicide.

Concrètement, l’association conseille tout d’abord aux parents et aux éducateurs de détecter les signaux d’alerte. Des «messages verbaux» directs ou indirects tels que des menaces ou des propos violents qui ne doivent en aucun cas être pris à la légère. Il est également très important d’observer avec attention tout changement de comportement soudain ou graduel allant de l’insomnie à l’isolement social en passant par l’abandon scolaire et la délinquance.

L’adulte doit ensuite reconnaître la souffrance du jeune et l’écouter avec bienveillance. Se sentant reconnu, ce dernier sera ainsi plus apte à demander de l’aide voire même l’intervention d’un expert. L’association offre enfin la possibilité de se confier anonymement et d’exprimer leur mal-être via la plateforme d’écoute Stop Silence.

Challenge morbide sur la toile

suicide_des_jeunes_003.jpg

Depuis plusieurs mois, un nouveau challenge particulièrement morbide fait parler de lui sous nos latitudes. La baleine bleue – c’est son nom – est un jeu présent sur la toile qui consiste à venir à bout de 50 défis allant crescendo vers le suicide. Les «joueurs» y prennent généralement part sur les réseaux sociaux. Après avoir diffusé des hashtags spécifiques pour demander à y participer, ces derniers sont alors mis en contact avec un tuteur, lequel va les pousser à accomplir près de 50 défis en l’espace de 50 jours. Un jeu qui attire avant tout les adolescents, des proies «faciles» particulièrement manipulables et vulnérables. Pour lutter contre ce phénomène inquiétant, Sourire de Réda conseille aux parents et aux éducateurs de discuter avec le jeune et de vérifier s’il participe réellement à de tels jeux. Auquel cas, l’adulte peut lui proposer un accompagnement par un psychologue ou un médecin généraliste.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc