Entreprises

Tanger Automotive City: De nouvelles installations pour 2018

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5143 Le 08/11/2017 | Partager
Sealynx, Sogefi et Delphi parmi les nouveaux arrivants
La zone s’étend sur 300 ha mitoyenne à Renault
Un des plus gros investissements, Siemens, avec plus d’un milliard de DH

Tanger Automotive City (TAC), lancée par TangerMed et mitoyenne à l’usine de Renault à Melloussa, ne cesse d’attirer de nouveaux entrants. En 2018, elle accueillera la première usine africaine du groupe Sogefi, filiale de l’italien CIR. L’unité sera érigée sur une surface de 25.000 m2 et démarrera avec un effectif de 300 employés. L’investissement prévu est de 10 millions d’euros.

A terme, le chiffre d’affaires atteindra les 60 millions d’euros. Sogefi démarrera sur les chapeaux de roues à Tanger. Elle débutera par la fabrication de deux modèles de systèmes de filtration pour moteurs (un filtre diesel métallique et un module de filtration d’huile) pour montage sur véhicules neufs (Sogefi livre toute une panoplie de constructeurs dont Renault et PSA) ainsi que par la fabrication de pièces de rechange d’origine pour divers types de véhicules.

La TAC, sur le point de boucler une première tranche de 55 ha sur les 300 de superficie totale,  accueillera aussi un autre grand équipementier, Delphi. Le groupe dont le siège se trouve à Detroit, aux USA, construira une nouvelle unité pour l’injection plastique. L’investissement prévu est de 24 millions d’euros avec, à la clé, la création de plus d’un millier d’emplois. A noter que le groupe est déjà présent dans la région avec plusieurs unités dédiées à la fabrication de faisceaux de câbles pour véhicules.

Il est également prévu que la future unité industrielle de Sealynx, équipementier automobile spécialisé en joints d’étanchéité, entre en service. Elle aura une superficie de 12.000 m2 bâtis sur un terrain de 22.000 m2. Ces unités s’ajouteront à celles déjà installées à la TAC. C’est le cas d’ECI, un fabricant de faisceaux de câbles pour véhicules, l’un des premiers à s’être installé.

S’y ajoutent Sumilon, qui travaille dans le recyclage, et International Paper, usine de fabrication d’emballages en carton rachetée à l’espagnol Europac. Mais l’une des stars est sans conteste l’usine de pales d’éoliennes lancée par Siemens et qui a été inaugurée il y a quelques semaines.

Pour la fabrication de ces mastodontes de l’air avec des longueurs atteignant les 65 mètres, l’usine dispose d’installations qui s’étendent sur près de 4 ha et qui en font l’une des usines les plus grandes de la zone. L’investissement total a atteint 1,1 milliard de DH avec la création de 700 emplois directs.

Lear: Croissance par acquisition

Les effets de l’acquisition en juillet dernier par le géant Lear de l’activité sièges d’Antolin au niveau mondial se fait sentir au Maroc. Le géant américain dont le siège se trouve à Southfield, Michigan, hérite de l’usine Antolin installée en 2007 à la TFZ. Antolin travaille pour divers constructeurs dont Renault et Mercedes. Son unité à Tanger s’étend sur 6.000 m2 et emploie un demi-millier de salariés. Avec cette nouvelle usine, Lear dispose de six unités travaillant pour le secteur automobile pour la fabrication de coiffes pour sièges, câblage automobile et cartes électroniques. Le nombre d’employés atteint pour sa part les 11.000 salariés.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc