Insolites

Un Monde Fou

Par | Edition N°:4412 Le 03/12/2014 | Partager

■ Ils font le tour du monde sans un sou en poche
Milan Bihlmann et Muammer Yilmaz, deux amis qui se sont rencontrés en 2010 à Berlin, viennent de mettre fin à un tour du monde en 80 jours bien particulier. Ils n’avaient en effet… aucun sou en poche ! Pourtant, en ne comptant que sur la générosité et l’hospitalité des personnes rencontrées tout au long de leur périple, les deux compères ont parcourus pas moins de 47.000 kilomètres et ont traversé pas moins de 19 pays. Ils étaient partis le 9 septembre dernier de Paris sans un euro en poche. L’objectif de ce périple était en fait de «prouver que le monde est bien plus empathique et généreux que ce que l’on peut croire». Le duo berlino-strasbourgeois, membre de l’association «Optimistic traveler», s’était préparé avant de se lancer dans l’aventure en réalisant un premier voyage entre Strasbourg et Berlin. «Ca s’est bien passé, c’était presque trop simple ! Mais déjà on était tout fou quand on recevait à boire ou à manger : quand on n’a pas d’argent, la valeur des choses change», avait affirmé à l’époque Muammer Yilmaz. L’Inde, le Pakistan, les Etats-Unis, Singapour… Durant ce tour de monde, les deux amis ont vu du pays et sont revenus il y a quelques jours au pied de la Tour Eiffel avec des souvenirs dignes de la célèbre œuvre de Jules Verne.

■ Une invasion de canards!
Alfred Hitchcock ne l’aurait pas lui-même imaginé : un remake de son film «Les Oiseaux» avec… des canards. Pourtant, la situation est bien réelle pour les habitants d’une petite ville canadienne, Burin, située sur l’île de Terre-Neuve. En effet, depuis quelque temps, la province est envahie par des milliers de canards qui les terrorisent ! Les palmipèdes bloquent la circulation en s’arrêtant au milieu des routes, envahissent les rues, endommagent les pelouses, volent les sacs de course… Si, dans un premier temps, la situation avait amusée les riverains, ces derniers sont désormais dérangés par ces visiteurs encombrants. «Si j’arrive à la maison avec mes courses, ils cherchent dans les sacs», explique ainsi Kimberley Cross, interrogée par CBS News. Jusqu’à aujourd’hui, les autorités ne sont pas parvenues à justifier l’invasion de ces canards. Mais il ne pourrait que ces derniers, voyant que leurs congénères étaient bien nourris, soient arrivés en grand nombre pour recevoir de la nourriture à leur tour. Totalement désespérés, les habitants de la ville ont demandé l’intervention de la municipalité et du conseil départemental de la chasse et de la faune sauvage. Mais les deux organismes ont avoué leur impuissance dans ce dossier.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc