Entreprises

La CGEM renforce son ancrage régional

Par Hassan EL ARIF | Edition N°:5204 Le 07/02/2018 | Partager
Deux conseils tenus hier mardi
Les opportunités d’investissement dans la région à l’ordre du jour
Gros obstacle, l’enclavement: de Casablanca, il faut 9 heures de route

C’est à Errachidia, chef-lieu de la région de Drâa Tafilalet, que la Confédération patronale a décidé de tenir deux événements majeurs, hier mardi 6 février: le Conseil national de l’entreprise (CNE, l’équivalent du Parlement) et le dernier conseil d’administration de l’ère Miriem Bensalah Chaqroun, présidente de la CGEM, qui achèvera son mandat d’ici le 12 mai prochain.

Un avion spécial a été affrété par le patronat pour transporter depuis Casablanca une centaine de membres du Conseil national de l’entreprise et du conseil d’administration. L’événement s’est tenu trois ans après la création de l’antenne régionale de la CGEM.

Quelques membres de la CGEM, notamment la présidente, avaient fait le déplacement deux jours avant pour rencontrer les opérateurs économiques, les autorités locales et évoquer les opportunités d’investissement dans la région et les moyens de lever les contraintes.

Le principal frein tient au fait que ce territoire est enclavé.  Le premier défi à relever consistera à désenclaver la région, un chantier titanesque au regard du déficit en matière d’infrastructures et de voies de communications. Pour améliorer les conditions d’investissement dans la région, il a été procédé à la signature de la Charte du Comité régional de l’environnement des affaires.

Mohamed Sajid, ministre du Tourisme et du Transport aérien, a annoncé dans la matinée la signature d’une convention avec Royal Air Maroc, son ministère et le Conseil de la région portant sur la subvention de trois dessertes aériennes entre Ouarzazate (une desserte par jour), Errachidia (1 vol quotidien) et Zagora (3 vols hebdomadaires) avec Casablanca. 

Le prix du ticket a été fixé à 400 DH. Le nouveau terminal de l’aéroport de Errachidia a été achevé il y a déjà plusieurs semaines mais il n’est pas encore ouvert à la navigation. Les opérateurs économiques réclament l’ouverture rapide de la nouvelle plateforme aéroportuaire afin d’améliorer les conditions d’accueil et réduire le temps d’attente à l’aéroport actuel.

Mohamed Sajid a également annoncé l’achèvement de la nouvelle aérogare de Zagora dont l’ouverture est prévue dans les toutes prochaines semaines.
Le désenclavement de la région a déjà commencé il y a plusieurs années par la construction de routes nationales. Sauf que, tempère Miriem Bensalah Chaqroun, qui connaît très bien la région pour y faire régulièrement des randonnées à moto, de nombreuses routes deviennent impraticables à la moindre dégradation des conditions météorologiques (pluies ou neige). «Il faut parfois faire des détours de plusieurs jours pour revenir à son point de départ».

Plusieurs témoignages confirment ce diagnostic de la présidente de la CGEM. «Pour venir de Casablanca jusqu’à Errachidia, il faut compter au moins 9 heures. Ce qui pénalise lourdement les hommes d’affaires et impacte les coûts logistiques des entreprises», rappelle Adil Zaidy, président de CGEM International à l’adresse de Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement et du Transport, présent à ce conseil spécial de la Confédération patronale.

Le ministre a annoncé, sans donner plus de détails sur le financement ni le calendrier d’exécution, que le gouvernement est face à un choix cornélien: pour désenclaver et développer la région Draâ Tafilalet, il est face à deux scénarios de tunnels. Le premier concerne la connexion de la région par le col de Tichka. Un tunnel de 5,4 km pour un coût estimatif de 5 milliards de DH. Le tunnel de Tichka revient dans les discussions depuis des temps immémoriaux.

Des études avaient même été réalisées du temps du protectorat et un scénario avait été arrêté, mais le projet n’a jamais vu le jour. Le gouvernement examine le projet, qui permettrait des économies de temps de l’ordre de 20 à 30 minutes. Le deuxième scénario consisterait en le creusement d’un tunnel au niveau de la région d’Ourika, d’une longueur de 10 km pour un budget estimatif de 12 milliards de DH. Celui-ci permettrait de gagner 78 minutes. 

Les deux infrastructures devraient être à péage. Les études préliminaires sont en cours, conduites par des ingénieurs nationaux et japonais. Mais le ministre n’a pas donné de calendrier. En tout cas, il semble que c’est le second scénario qui sera retenu.

L’autre handicap qui pénalise la ville d’Errachidia concerne les conditions d’hébergement.  Les participants au Conseil national de l’entreprise de la CGEM et au conseil d’administration ont été contraints d’établir leur quartier général à Erfoud et de faire la navette. Un boulet pour une région qui veut faire valoir ses atouts touristiques.

Voie express: Amara s’engage sans calendrier

Devant les membres du Conseil national de l’entreprise (CNE), qui est un véritable parlement de la CGEM, Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement et du Transport, a annoncé que des études sont en cours pour la construction d’une voie express de Meknès à Rissani en passant par Errachidia sur une distance de 381 km pour un budget de 4,4 milliards de DH dont 100 millions de DH pour les expropriations et 28 millions de DH pour les études. Le deuxième projet à l’étude consiste en la réalisation d’une autoroute entre Meknès et Errachidia sur 250 km pour un coût estimatif de 15,6 milliards DH.

Monographie de Drâa Tafilalet

  • Provinces: Errachidia,  Ouarzazate, Zagora, Midelt, Tinghir
  • Superficie: 128.592 km2
  • Communes territoriales: 125
  • Densité démographique: 18,4 hab/km2
  • Population: 1.635.008 habitants
  • Taux d'activité: 51,1% à Ouarzazate, 50,2% à Errachidia
  • Production électrique: 1.200 MW (50% de la production nationale en énergies renouvelables à l'horizon 2030)
  • Capacité d'hébergement: 21.766 lits
  • 64% de la production cinématographique internationale tournée au Maroc

Source: CRI

DNES à Errachidia, Hassan EL ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc