Entreprises

Lubrifiant: Vivo Energy développe l’optimisation des coûts

Par Nadia DREF | Edition N°:5106 Le 14/09/2017 | Partager
L’usage de bons produits peut réduire jusqu’à 5% des charges d’exploitation de la flotte
Le marché absorbe 100.000 m3/an, hors circuits informels

Le marché des lubrifiants se porte bien profitant de l’augmentation du parc automobile qui croît annuellement de plus de 150.000 unités. Avec 100.000 m3 écoulés par an, hors circuits informels, la filière se développe davantage. «C’est un marché attractif qui devient de plus en plus mature.

Nous constatons également une montée en gamme, surtout pour les voitures neuves», précise  Mohamed Assas, directeur du Pôle Lubrifiants et carburants B2B de Vivo Energy Maroc, en marge d’un séminaire organisé hier à Casablanca.  Ont pris part à cet événement, une centaine de clients et partenaires, opérant dans la construction et le transport.

Leur principal souci est la réduction de leurs dépenses liées à la flotte qui représentent entre 30 à 40% des charges. Au cours de cette rencontre, les participants ont bénéficié d’un partage d’expériences et de cas pratiques. L’expertise internationale du groupe Shell a également été mise à contribution. «Pour être compétitives, les entreprises ont besoin de garder leurs véhicules et équipements fiables et efficaces tout en optimisant leurs coûts d’exploitation.

Elles doivent être certaines que les carburants et lubrifiants utilisés protègeront les moteurs, maximiseront l’efficacité des motorisations, prolongeront la durée de vie du véhicule, réduiront les temps d’arrêt et garantiront des économies réelles», fait valoir Assas.
Vivo Energy Maroc revendique la première place avec une part de marché de 30% que le distributeur veut développer davantage. Le groupe dispose d’une gamme étoffée de lubrifiants et de carburants Shell. En revanche, la concurrence s’intensifie sur ce segment. Au total, une centaine de produits sont vendus sur le marché.

Avec l’arrêt de la Samir, les importations de produits raffinés ont augmenté surtout en provenance de l’Europe, principalement l’Allemagne. Ces produits sont, d’ailleurs, commercialisés auprès des vendeurs de pièces de rechange et dans les garages automobiles.

Vivo Energy produit localement les lubrifiants destinés au marché marocain et ceux de l’Afrique qui absorbent entre 10 et 15% de la production. «En renouvelant  l’usine historique casablancaise et en installant le centre de pilotage à Casanearshore, le groupe vise à faire du Maroc son hub régional», tient à rappeler Mohamed Assas.

Fondée en 2011, la société distribue et commercialise les carburants et lubrifiants de la marque Shell qui est présente au Maroc depuis 1922. L’entreprise a une capacité de stockage de 198.176 m³ et gère 330 stations-service. Elle emploie 600 personnes.

Plus de longévité

Shell a réalisé un test, en partenariat avec Daimler Benz sur des voitures Mercedes, pendant 15 ans. Cet essai a démontré qu’en utilisant, à la fois, les carburants et les lubrifiants de la marque, l’usager peut économiser 5% des charges. «Ceci fait ressortir le rôle et l’impact des lubrifiants et carburants Shell pour aider à réduire les coûts d’exploitation et améliorer la compétitivité de l’entreprise», précise Mohamed Assas.
Les nouveaux lubrifiants mis sur le marché, toutes marques confondues, permettent une longue longévité à l’engin. Autrefois, les produits commercialisés étaient mono-grades couvrant entre 3.000 à 5.000 km. Actuellement, les nouvelles gammes permettent de protéger le moteur jusqu’à 20.000 km/vidange. Il y a des usagers qui ne le font qu’une seule fois par an. Ces nouveaux produits multigrades, synthétiques ou semi-synthétiques, contribuent à nettoyer et ménager le moteur et à faire durer la vidange ainsi que rallonger la vie du véhicule.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc