Habillage_leco
Finances-Banques

Double record historique chez BMCE Bank of Africa

Par Abashi SHAMAMBA | Edition N°:4993 Le 31/03/2017 | Partager
Le total bilan dépasse 305 milliards de dirhams en 2016
Pour la première fois, le résultat net part du groupe franchit les 2 milliards de DH
othman_benjelloun_president_du_groupe_bmce_093.jpg

Othman Benjelloun, président du groupe BMCE Bank of Africa (Ph. L'Economiste)

A la présentation des résultats 2016 de BMCE Bank of Africa jeudi 30 mars au siège à Casablanca, le senior management arborait à juste titre, un air triomphant. Pour la première fois de son histoire, le groupe affichait deux records. A 306 milliards de dirhams, le total bilan (consolidé) dépasse la barre symbolique de 300 milliards de dirhams (30 milliards de dollars). Ce qui en fait l’une des plus grandes banques du continent et un player dans la «Champions league» dans son secteur.

Deuxième record annoncé, celui du résultat net part du groupe: 2,036 milliards de dirhams, en hausse de 4,1% par rapport à l’exercice précédent. Là aussi, c’est une première historique, insiste le management du groupe bancaire. Ce résultat provient du cœur de métier bancaire : 71% de la marge d’intérêts et 16% de commissions. Il n’y a pas d’opération exceptionnelle durant l’exercice, observe Driss Benjelloun, directeur général en charge du pôle Risque et Finances.

Malgré une conjoncture morose au Maroc (le PIB n’aurait crû que de 1,1%), ce marché a contribué pour 59% dans les revenus du groupe. La part des filiales étrangères est 41% dont 32 points pour l’Afrique et 9 pour l’Europe. Cette cartographie rapproche encore un peu plus le groupe d’une parité entre ses activités «locales» et son business à l’international. Elle conforte encore plus par ailleurs son statut de multinationale africaine.
Le produit net bancaire à près de 13 milliards de dirhams, enregistre la plus forte progression du secteur avec une croissance de 10 points en pourcentage.

compte_groupe_bmce_093.jpg

Le coût du risque est en forte augmentation, 12,3% qui tient à un gros effort de provisionnement dans les filiales africaines. Le stock de provisions s’élève à 9,1 milliards de dirhams à fin 2016. Le taux de couverture des créances en souffrance est passé à 64%, soit près de 6 points au dessus par rapport à l’exercice 2015. Le groupe a dynamisé sa politique de recouvrement : ses équipes ont recouvré 400 millions de dirhams de créances en souffrance en 2016. Montant auquel il faut ajouter les 600 millions de 2015. Soit en tout, 1 milliard de dirhams en deux ans.

La même bataille de recouvrement est menée sur les marchés africains au terme d’un travail d’analyse (audit des risques) détaillée. Dans certains pays où le taux sectoriel de créances en souffrance est très élevé  (26% au Bénin), il va falloir transposer et revoir tous les process. Un des meilleurs élèves de la zone UEMOA est le Burkina Faso. Le taux de créances en souffrance y est de 6%.

Sur des secteurs en difficulté, à l'image de l'immobilier c'est juste une question de cycle conjoncturel, assure Brahim Benjelloun-Touimi. Il peut arriver que certains segments marchent moins bien dans certaines régions -Tanger, Marrakech- que dans d’autres parce que le marché y est en surcapacité. «Tout cela relève d’un cycle conjoncturel.

Demain, il faut imaginer que la demande redémarrera, il faut donc se garder de condamner ce secteur au regard des besoins immenses en matière de logement de qualité pour la classe moyenne dans notre pays». Idem pour le textile, la structuration doit s’y opérer en s’intégrant dans une chaîne de valeur. Il faut sortir du modèle de sous-traitance fondé sur le coût de la minute de la main-d’œuvre directe. Il faudrait mettre davantage de créativité en montant sur la chaîne de valeur.

Repères/Comptes consolidés au 31/12/2016

• Total bilan: 306 milliards de DH, +9,5%

• Capitaux propres part du groupe: 18,3 milliards DH, +7,3%

• Produit net bancaire: 12,99 milliards de DH; +10%

• Coût du risque: 1,617 milliards de DH, +12,3%

• Résultat net part du groupe: 2,06 milliards de DH, +4,1%

• Charges générales d’exploitation: 7,375 milliards DH, +6,4%

• Effectifs: 14.810 collaborateurs

• Réseau: 1.607 agences

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc