×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Zone euro
Morosité économique et déficits au menu des 12

Par L'Economiste | Edition N°:2127 Le 11/10/2005 | Partager

. Les ministres des Finances se réunissent les 10 et 11 octobre Les ministres des Finances de la zone euro devaient se réunir lundi 10 octobre à Luxembourg dans un climat assombri par la morosité économique et les problèmes de déficits budgétaires de nombreux Etats membres de l’Union européenne. Ce conseil restreint des ministres des 12 pays de la zone euro précède traditionnellement la réunion de l’ensemble des 25 ministres de l’UE, qui, elle, se déroule ce mardi matin. La récente déclaration dans la presse du commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Joaquin Almunia, sur le problème des déficits publics des Etats membres, devrait alimenter les débats. Almunia leur reprochait de se faire conseiller par des banques d’affaires pour trouver des ruses leur permettant de diminuer artificiellement leurs déficits. La Hongrie, qui a reconnu la semaine dernière que ses déficits seraient beaucoup plus importants que prévu en 2005 comme en 2006 à la suite d’une correction de ses comptes, devrait se voir fermement rappeler à l’ordre. La morosité économique ne devrait pas aider à corriger les déficits. Bruxelles a admis jeudi que son estimation de la croissance de la zone euro serait ramenée à environ 1,2% en 2005, contre 1,6% espérée auparavant. Les espoirs de relance auxquels l’exécutif européen s’est longtemps accroché ont été battus en brèche par la flambée des cours du pétrole. Les ministres devraient d’ailleurs à nouveau se pencher sur les prix de l’énergie, et examiner les mesures de compensation prises par les Etats membres. Ils devraient aussi prendre connaissance des résultats de plusieurs enquêtes sur les services financiers en Europe, qui doivent faire l’objet d’un «livre blanc» de propositions de la Commission en novembre.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc