Economie

Une bibliothèque pour le quartier Al Kora

Par L'Economiste | Edition N°:3279 Le 19/05/2010 | Partager

. Le bâtiment a fait l’objet d’un don de la CDG. Pour animer des activités culturelles dans ce quartier populaire BONNE initiative pour la promotion de la culture. Les infrastructures socioculturelles dans le nouveau quartier Al Kora à Yakoub Al Mansour à Rabat seront renforcées par l’ouverture une bibliothèque. Le bâtiment qui va abriter cette structure a fait l’objet d’un don de la part de la CDG au département de la Culture. L’accord de transfert gratuit de cet immeuble de deux étages a été signé, lundi dernier par Bensalem Himmich et Anass Houri Alami, respectivement ministre de la Culture et directeur général de la CDG. A rappeler que Dyar Al Mansour, filiale de cette dernière, est le maître d’ouvrage du projet Al Kora lancé en 2007 dans le cadre du programme de résorption des bidonvilles au niveau de la capitale. A travers cet accord de transfert, le département de Himmich deviendra donc propriétaire de ce bâtiment destiné à abriter une Maison de la culture «Dar Attakafa». D’une superficie de 659 m2, la construction de ce bâtiment a nécessité un investissement de plus de 2 millions de DH. Pour Himmich, ce local va permettre d’animer la vie culturelle à travers des programmes annuels articulés essentiellement autour de trois axes. Le premier porte sur la promotion de la culture publique par l’aménagement des espaces d’apprentissage au profit des enfants et des adultes. La promotion des activités artistiques figure également au menu. Des ateliers d’art plastique et d’expositions artistiques seront donc abrités par la Maison de la culture Al Kora. Sans oublier de signaler l’initiation aux nouvelles technologies de l’information à travers des ateliers qui seront animés par des professionnels. Pour garantir la réalisation de ce programme culturel, le ministère de la Culture s’occupera de l’aménagement et de l’équipement de la nouvelle structure: rayonnages, chaises, tables de lecture, ordinateurs et un fonds documentaire de 6.500 titres. Le département de Himmich prendra également en charge la gestion et la maintenance de ce bâtiment. «Par ce projet, on veut montrer que notre ambition ne se limite pas à livrer uniquement des pâtés de maisons pour reloger les citoyens, mais également à créer des espaces de vie leur permettant une meilleure intégration socioculturelle», indique le patron de la CDG. Avec ce don de bâtiment pour abriter une bibliothèque dans ce quartier populaire, la direction de la CDG affiche son engagement pour la promotion et la démocratisation de la culture au sein de la société, note-t-on.


Eradication

EN plus des équipements socio-éducatifs déjà opérationnels, Dyar Al Mansour, prévoit la réalisation d’une série d’infrastructures de proximité notamment dans les domaines scolaire et sportif. Anas Houri Alami est satisfait de la réussite de ce projet qui constitue pour lui un modèle à suivre en matière de relogement et d’intégration des populations des bidonvilles. Il faut rappeler que le coût global du projet d’éradication du bidonville Al Kora dépasse un milliard de DH. Il s’agît de la construction de 2.200 logements et 665 commerces. Le taux d’avancement du chantier est de 75%, selon le DG de la filiale de la CDG qui prévoit la fin des travaux en 2011.N. E. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc