Entreprises

Un joint-venture de groupe Doblali et du néo-zélandais Dairy Board : Beurre : Le premier exportateur mondial s'implante au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:144 Le 08/09/1994 | Partager

Le premier exportateur mondial de beurre, New Zealand Dairy Board, qui exportait le beurre vers le Maroc, est désormais installé par le joint-venture récemment finalisé avec le groupe Doblali : New-Zealand Milk Product Morocco, qui détiendra deux tiers du marché marocain du beurre.

Une opération de joint-venture, en gestation depuis 2 ans, entre le groupe marocain Doblali et la société néo-zélandaise New Zealand Dairy Board, géant mondial des produits laitiers, arrive à son dénouement : la société New-Zealand Milk Product Morocco S.A. (NZMPM), société au capital de 20 millions DH détenu à parts égales entre les deux sociétés précitées, vient d'être créée à Casablanca et a démarré le 1er septembre. Ses objectifs sont, "d'une part, de commercialiser, distribuer et stocker au Maroc le beurre Dairy, d'autre part, de servir de fer de lance au développement des relations commerciales entre le Maroc et la Nouvelle-Zélande", déclare M. Ahmed Nasserdine Doblali, PDG de NZMPM.

Prééminence de la qualité

En fait, le groupe Doblali, leader marocain dans la distribution des produits laitiers, est client de Dairy Board depuis 1989 à travers sa société Maroc-Foods FGF S.A, unique intermédiaire des relations commerciales entre le Maroc et la Nouvelle-Zélande depuis cette date. Maroc-Foods importe et commercialise au Maroc le lait, le beurre et le fromage hollandais depuis 20 ans et le beurre néo-zélandais depuis 5 ans. C'est l'activité de Maroc-Foods relative au beurre néo-zélandais qui est reprise par NZMPM. M. Doblali affirme que ce joint-venture n'aura pas d'impact immédiat sur les quantités commercialisées.

Dairy Board, multinationale au capital de 450 millions de Dollars, est le 1er exportateur mondial et l'un des premiers producteurs de produits laitiers avec 5,5 milliards de Dollars de chiffre d'affaires par an, dont 3,5 milliards pour les exportations. Elle regroupe 12 coopératives laitières, 13.000 fermiers,50 usines à l'intérieur de la Nouvelle-Zélande et 50 autres à l'extérieur, fabricantes de produits laitiers : lait naturel, lait en poudre, beurre, fromages, crèmes glacées, yaourts, etc. "La politique de Dairy Board est fondée sur la prééminence de la qualité des produits à tous les niveaux de sa chaîne de production, affirme le directeur anglais de NZMPM, M. Peter Fitzsimon. La Nouvelle-Zélande étant un des rares pays au monde où le lait n'est pas subventionné par l'Etat, Dairy Board s'est trouvée forcée de se battre sur un marché libre pour atteindre de hauts niveaux de compétitivité".

Dans les premières années après sa création il y a une trentaine d'années, Dairy Board exportait uniquement vers la Grande-Bretagne pour 80%, et l'ex-URSS pour 20%. Aujourd'hui ses exportations dans ces pays sont passées respectivement à 20% et à moins de 5%, et elle tient des bureaux de représentation et des joint-ventures dans plus de 100 pays à travers le monde.

NZMPM gère au Maroc 8% du commerce extérieur du beurre Anchor (ancre en anglais). Le Maroc, 2ème marché extérieur de Nouvelle-Zélande pour le beurre, consomme 24.000 tonnes de beurre par an, dont les 2/3 distribués auparavant par Maroc-Foods, aujourd'hui par NZMPM, correspondant à 350 millions DH de CA par an. Anchor est commercialisé au Maroc en blocs de 25 kg pour 70% des ventes et en blocs de 5 kg pour 30%. Le Maroc est depuis le mois de janvier le premier pays à recevoir les blocs de 5 kg., ce qui constitue un test pilote pour ce nouveau produit qui a nécessité un investissement estimé entre 500.000 et un million de Dollars.

Les bureaux de NZMPM, qui emploie une centaine de collaborateurs dont 15% à l'étranger, sont installés au centre-ville. Du côté de El Hjajma, la société possède un dépôt central opérationnel de 3.000 m2, équipé d'installations frigorifiques d'une capacité de 4.000 tonnes, de température négative maximale de -40°C. Par ailleurs, elle vient d'acquérir dans la même région 6.000m2 pour extension d'investissement. Le dépôt central reçoit les déchargements du beurre gelé. Le navire qui le débarque, en provenance de Nouvelle-Zélande et qui met 30 jours pour arriver à Casablanca, continuera son itinéraire pour de nouveaux déchargements dans les ports d'Alger, d'Alexandrie, puis de Bandar Abbas (Iran). "Nous sommes très vigilants concernant la température du beurre dont le seuil négatif minimal est de 18°C, dit Miss Tracy M'Grath, microbiologiste néo-zélandaise chargée du contrôle de qualité. Nous veillons à ce que ce seuil soit respecté durant tout le circuit de distribution".

La couleur du beurre

NZMPM fournit pratiquement tous les grossistes à travers le pays, jusqu'au Sahara; et quelques usines agro-alimentaires. Un parc de 40 camions frigorifiques de 5 à 40 tonnes appartenant à la société permet la livraison du beurre à tous les clients.

"Dans le cadre d'une étude de marché, nous avons testé les goûts des consommateurs de chaque région du Maroc. Nous avons constaté par exemple que les gens du Nord préfèrent le beurre blanc et ceux du Sud le beurre jaune. Nous commercialisons aussi le beurre lactique sans sel et légèrement fermenté que le Marocain apprécie", déclare Miss M'Grath. La couleur du beurre est fonction de la nourriture des vaches qui le produisent.

Au printemps, lorsque l'herbe est d'un vert intense, le lait donnera du beurre jaune. En automne, où l'herbe est de couleur plus pâle, le beurre sera blanc. "La société NZMPM, à caractère commercial dans un 1er temps, diversifiera cette activité commerciale et nourrit des projets industriels", confie M. Doblali.

B.L.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc