×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Tanger/immobilier
    Le polystyrène remplace la brique

    Par L'Economiste | Edition N°:2295 Le 12/06/2006 | Partager

    . Une expérience apportée par Mixta Africa, une société espagnole . Cela permet des constructions rapides et encore plus économiques. 524 logements réalisés, 4.200 autres en cours C’est une toute nouvelle méthode de construction qui est introduite sur le marché marocain par l’opérateur espagnol Mixta Africa. Ce promoteur a lancé un projet de 524 logements économiques dans la périphérie de Tanger avec des prix défiant toute concurrence. Les logements sont fabriqués selon un procédé simple: des feuilles de polystyrène expansé sont recouvertes des deux faces par un maillage en acier. Lors de la pose, ce maillage est noyé des deux faces par du béton pour lui assurer la solidité nécessaire. La méthode employée permet, selon ses promoteurs, d’allier solidité et économie, tout en étant antisismique. Cette méthode de construction est aussi, selon Mixta Africa, dotée d’excellentes caractéristiques d’isolation phonique et thermique, supérieures à la construction en briques. Elle permet aussi un rythme de construction plus rapide, afin de réponde à la demande croissante dans la région. Mixta Africa n’hésite pas à rappeler que cette méthode, Due Emme, d’origine italienne a passé tous les tests en Espagne et est habilitée à la construction. La société a d’ailleurs déjà finalisé des projets de la même nature avec cette méthode en différents pays comme l’Argentine ou l’Angleterre. Le projet de Tanger s’étend sur près de trois hectares à l’entrée de la ville par la route de Tétouan. Les logements auront des surfaces d’environ 75 m2 pour des prix démarrant à partir de 160.000 DH. Les immeubles vont du R+1 au R+4 avec des locaux commerciaux en rez-de-chaussée. Et les premières unités seront livrées courant juillet. Forte de l’engouement pour ce premier projet (les logements auraient déjà été entièrement vendus selon le promoteur), Mixta Africa en a lancé un deuxième sur Tétouan. Ce dernier est plus ambitieux puisqu’il concerne la construction de 4.200 logements avec en prime les équipements nécessaires tels que des écoles, dispensaire ou des zones commerciales. L’investissement total est d’environ 800 millions de DH. La première phase de ce projet devra être prête au début de l’année prochaine. En parallèle, ce projet permettra la création de plus de 2.000 postes de travail. Selon Mixta Africa, ces projets rentrent dans le cadre du programme des 200.000 logements marocain. Une convention a déjà été signée dans ce sens entre la société et le gouvernement marocain pour la réalisation de 2.500 logements.A noter que Mixta Africa est une filiale de la Fondation Renta Corporacion et de la société immobilière Renta. Elle est déjà engagée dans la réalisation d’un projet touristique de haut de gamme sur la côte atlantique de Tanger. De notre correspondant,Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc