×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Une transaction de près d’un milliard de DH

    Par L'Economiste | Edition N°:2295 Le 12/06/2006 | Partager

    La CDG, à travers sa filiale Fipar-Holding, mise 87 millions d’euros (957 millions de DH) pour entrer dans le tour de table de son partenaire historique Club Med.Amine Benhalima, directeur général de Fipar, livre en exclusivité à L’Economiste les dessous de l’opération.. L’Economiste: L’entrée de la CDG dans le capital du Club Med peut paraître surprenante, la CDG ayant jusque-là opté pour des prises de participation dans des sociétés opérant au Maroc. Quelle est la finalité de cette opération?- Amine Benhalima: La prise de participation est opérée par Fipar-Holding, société d’investissement, filiale du Groupe CDG, et qui a pour vocation de détenir un portefeuille diversifié de participations minoritaires stratégiques. Cette participation est un prolongement intéressant d’un partenariat conclu de longue date entre le Groupe CDG et le Club Méditerranée. Entamé dans les années 60 par la location à Club Med du village de Restinga Smir, propriété du Groupe CDG, ce partenariat s’est développé jusqu’à la construction d’un village de vacances dans la Palmeraie de Marrakech, puis la constitution d’une joint-venture regroupant tous les actifs immobiliers exploités par Club Méditerranée au Maroc. Cette joint-venture, dénommée Société immobilière de la mer (SIM) et détenue à hauteur de 60% par le Groupe CDG et de 24% par Club Med, constitue l’outil de développement de villages Club Med au Maroc.Cette prise de participation est ainsi l’occasion de renforcer ce partenariat et de raffermir les liens qu’entretient Club Med avec le Groupe CDG.. Quels sont le montage et le montant de l’opération? Quels sont les autres partenaires dans le tour de table et leur part? Y a-t-il des synergies possibles entre eux?- La transaction, de près de 87 millions d’euros (957 millions de DH), a été effectuée à un cours de 44,90 euros l’action, correspondant au cours de clôture de la séance du 08 juin 2006.Fipar-Holding a acquis une participation de 10% aux côtés d’Air France-KLM (2%) et d’un opérateur immobilier européen de premier rang. Accor conserve 6% du capital. L’ensemble de ces acteurs sont à même d’apporter des synergies au Club Méditerranée.. Quel sera l’impact de cette transaction au Maroc?- L’originalité de cette transaction financière est qu’elle repose tout d’abord sur une longue histoire entre deux institutions qui ont eu le temps de se connaître et qui ont construit ensemble des stratégies communes au service de l’industrie du tourisme au Maroc. L’industrie et la finance se retrouvent aujourd’hui naturellement au service du développement d’un secteur important pour notre pays.Propos recueillis par Mouna KABLY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc