×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Tanger: Amendis prépare la saison des pluies

Par L'Economiste | Edition N°:3399 Le 05/11/2010 | Partager

. Plus de 27 km de canalisations déjà visitées et curées. L’entretien des ouvrages de surface accéléréLa saison des pluies approche à grands pas et Amendis, le gestionnaire délégué en charge de l’assainissement liquide à Tanger, met les bouchées doubles. Le gestionnaire délégué a lancé depuis quelques mois des travaux de prévention en vue d’éviter les dégâts des eaux et de garantir un fonctionnement normal des installations. C’est le cas du curage préventif des canalisations de l’assainissement liquide à Tanger. Actuellement ce sont près de 27 kilomètres de canalisations visitables ou non qui ont été curées, soit un peu moins de la distance séparant Tanger de Ksar Sghir. Pour les canalisations non visitables, le curage mécanique a été utilisé pour maintenir un écoulement sans obstacle des eaux usées et de la pluie. D’autres travaux non moins importants ont été entamés dans les ouvrages d’interception des eaux pluviales, c’est le cas des bouches d’engouffrement Warda et Hadj El Mokhtar où une trentaine de m3 de boues ont été extraites. Au bassin de rétention de Warda, le volume extrait a été autrement plus important avec plus de 1.000 m3 de boues extraites et évacuées, soit l’équivalent d’une centaine de camions-bennes de grand tonnage. Ce travail est complété par un entretien spécifique des ouvrages de surface dont les grilles et les avaloirs. Ce sont plus de 6.124 regards de visite et 7.900 bouches d’égout qui ont été nettoyées pour que les premières eaux puissent s’écouler. D’autre part, les dessableurs, dont sont équipés les grosses canalisations traversant la ville, ont eux aussi eu droit à leur «toilettage» avec près de 660 m3 de boues extraites. A noter qu’un plan d’alerte, baptisé «Plan Orage», en partenariat avec les autorités concernées est en place depuis quelques années. Il comprend la mobilisation d’agents en astreinte et en permanence 24h/24 et 7j/7, en cas d’alerte de pluie. Il se base sur l’exploitation en temps réel des bulletins météorologiques. En fonction des alertes météorologiques, le plan est déclenché et est suivi par le pré-positionnement des équipes aux points noirs. Ce qui permet d’éviter les éventuels blocages liés aux déplacements et à la circulation. En outre, Amendis Tanger dispose de plusieurs instruments de mesure des pluies qui viennent compléter les informations reçues par la météorologie nationale. De notre correspondant Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc