×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Safi: Un nouveau programme pour les jeunes déscolarisés

Par L'Economiste | Edition N°:3399 Le 05/11/2010 | Partager

. Lancé par l’Usaid et doté d’une enveloppe de 10,8 millions de dollars. Education de base spécifique, « maisons de jeunes d’excellence»,…Yedi ou «Youth education development initiative». C’est le nouveau programme régional d’éducation de base des jeunes déscolarisés, lancé par l’Agence américaine pour le développement international (Usaid). Un séminaire s’est déroulé récemment à Safi, durant lequel les différentes composantes de ce programme ont été présentées aux autorités régionales, aux associations et à d’autres éventuels partenaires publics et privés.Doté d’une enveloppe budgétaire globale d’environ 10,8 millions de dollars (soit environ 86,7 millions de DH) et s’étalant sur une durée de quatre ans, le programme sera concrètement mis en œuvre par l’Academy for Educational Devlopment (AED), en collaboration avec son partenaire marocain (AMSED), ainsi que la wilaya de Doukkala-Abda et le ministère de la Jeunesse et des Sports. Son objectif est de renforcer les capacités des Organisations qui servent les jeunes (OSJ) et à fournir aux jeunes déscolarisés de quinze ans et plus, une éducation de base qui leur permette soit de réintégrer le marché de l’emploi, soit d’assimiler le système de formation professionnelle. Le premier volet du programme concerne l’éducation de base. «Durant sa première année, Yedi prévoit d’établir des partenariats avec une dizaine d’associations locales, pour développer et tester un nouveau programme d’alphabétisation et de mathématiques fonctionnelles adapté aux jeunes. Un autre programme d’éducation aux compétences de vie et entrepreneuriales sera mis en place», indique Joshua Muskin, chef de projet. Le renforcement institutionnel est également en ligne de mire. Il s’agit d’accroître le nombre d’association et d’OSJ. De plus, des petites subventions seront aussi octroyées à cinq autres associations locales pour les soutenir dans leurs propres efforts novateurs dans le domaine de l’éducation des jeunes déscolarisés. Par ailleurs, le projet entend développer le concept de «maisons de jeunes d’excellence». Il s’agit ici de coopérer étroitement avec le ministère de la Jeunesse et des Sports pour améliorer les services proposés par les maisons de jeunes actuelles. «Ces centres n’arrivent typiquement pas à répondre à toute la gamme de besoins exprimés par les jeunes, ni à concerter les programmes pour une offre cohérente. Pour rendre ce dispositif plus attrayant et plus performant, il y a lieu de fournir des efforts concrets avec l’ensemble des partenaires», souligne le programme. A noter qu’en plus de la région de Doukkala-Abda, Yedi mènera des activités dans la région de Fès-Boulemane et dans la province de Salé. Son lancement officiel est également prévu prochainement à Rabat.De notre correspondante, Marie-Noëlle RASSON

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    mareac[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc