×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Sefrou: Nouveau look pour les cascades

    Par L'Economiste | Edition N°:1719 Le 05/03/2004 | Partager

    . Bassin, plan d'eau, escaliers, mur de protection, café-terrasse, éclairage... tout a été remis à neufLes autorités de la région misent beaucoup sur le tourisme et lance un plan d'action pour mettre en valeur les cascades et rénover le jardin Kanater Khayria ainsi que l'esplanade de Sidi Ali Bousserghine (demeure d'un saint). «D'ici l'été, les travaux seront achevés. Ces sites pourront être visités de jour comme de nuit. Des projecteurs y ont été installés», indique Abdelkhaleq Benjelloun, gouverneur de la province. En effet, depuis des années, Sefrou était surtout connue par ses remparts et portes historiques, ses belles demeures juives et musulmanes, son saint Sidi Ali Bousserghine et Kahf El Moumen (grotte du croyant), visitée par juifs et musulmans. En 2001, la province a décidé de relooker ces endroits afin de les rendre plus attrayants. Elle a établi un programme de développement touristique. A commencer par les cascades qui ont été reliftées. Bassin, plan d'eau, escaliers, mur de protection, café-terrasse, parking, chambre-grotte, kiosque et installations électriques... tout a été remis à neuf. D'une enveloppe de 2.080.000 DH, ce chantier a été financé par la province. Un soutien de 220.000 DH a été offert par la région. «Une fois prête, la terrasse de café des cascades peut même abriter des cérémonies de mariage d'où l'aménagement d'une chambre nuptiale dans la grotte pour accueillir les mariés la nuit de noces», explique Benjelloun. D'autre part, la province a pris en charge la réhabilitation du jardin de Kanater Khayria. Au total, 930.000 DH lui ont été consacrés. L'opération a consisté en l'aménagement des allées et du mur de protection, la mise en place de bancs et l'éclairage. Kanater Khayria abrite des arbres uniques dans la région vieux de plusieurs siècles. On trouve aussi un petit zoo où il y a plusieurs espèces d'oiseaux. La province de Sefrou est riche en potentialités touristiques à en juger par les circuits d'eau naturels (Dayet Afourgagh, Dayet Iffer...), artificiels (Barrage Allal El Fassi...), les sources (Aïn Soltan, Aïn Reggada, Aïn Sebou...) et les sites naturels (grottes, Jbel Taffert, Forêt Tafeggight...). Certains endroits offrent une vue panoramique de la cité et les montagnes qui l'entourent. Parmi ces endroits, figurent Sidi Ali Bousserghine. A côté de la demeure de ce saint, une esplanade a été aménagée pour permettre aux visiteurs de contempler toute la ville. A signaler également que le programme de développement touristique concerne le refuge de Taffert datant de l'époque coloniale. Réhabilité et équipé, ce refuge, situé dans la commune rurale de Ighezrane au centre des montagnes de cèdres, propose un hébergement gratuit à tous ses visiteurs.


    Premiers chasseurs

    Le projet espagnol d'Atlas Safari concernant la création d'une réserve de chasse est fin prêt (www.leconomiste.com). Il a reçu les premiers chasseurs le 25 janvier dernier. Et depuis, des journées de chasse sont organisées toute la semaine. Le tarif est de 130 DH pour chaque oiseau abattu. Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc