×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Sarkozy au Maroc
Méditerranée: Union sur le modèle de l’UE?

Par L'Economiste | Edition N°:2635 Le 22/10/2007 | Partager

. Immigration choisie, codéveloppement, écologie… les ingrédientsSarkozy semble confiant. Après son voyage qui l’avait mené en juillet dernier en Tunisie, en Algérie et en Libye, le président français s’est assuré de l’accueil positif réservé à son projet d’une union méditerranéenne. Un rêve qui devient réalité? Dans tous les cas, Sarkozy veut réactiver le dialogue entre les deux rives de la Méditerranée. Cette idée plaît aux dirigeants arabes. «Les présidents tunisien Zine El Abidine Ben Ali et algérien Abdelaziz Bouteflika sont d’ardents défenseurs de l’idée d’Union méditerranéenne proposée par la France». Ce sont les propos du président français à l’issue de sa dernière visite «d’amitié et de travail» à ces pays. C’était un premier déplacement, rappelons-le, hors d’Europe depuis sa prise de fonction. L’ambitieuse Union a été invoquée, au grand plaisir du guide libyen qui s’est dit aussi passionné par un projet dont il se verrait bien le chef de file (cf. www.leconomiste.com). Justement, c’est de cette même idée d’union des pays riverains de la Méditerranée que parlera le président français lors de sa visite officielle au Maroc du 22 au 24 octobre. Pour Sarkozy, il ne s’agit pas d’une «initiative du Nord» ou d’instituer «un groupe pionnier de cinq ou six qui se poserait en directoire». «On veut que ce soit le plus large possible», a-t-il dit lors de sa visite aux pays du Maghreb. Cette initiative doit favoriser «l’émergence d’un espace politiquement homogène, économiquement solidaire et culturellement fécond». Ce sont des aspects sur lesquels se base ce projet d’union.Sarkozy imagine aussi cette union basée sur trois piliers: une politique commune d’immigration choisie, une stratégie écologique et enfin une politique commune de codéveloppement (partage de la technologie, de la connaissance, des compétences, des médicaments entre les pays...). «C’est dans la perspective de cette Union méditerranéenne qu’il nous faut approcher le problème de la paix au Moyen-Orient et chercher une issue au conflit israélo-palestinien», avait indiqué le président français dans un discours. Sarkozy avait aussi évoqué l’idée de réunir «une conférence intergouvernementale de la Méditerranée au premier semestre 2008». Quatre sujets concrets seront discutés: «l’environnement», «une zone de développement» avec une éventuelle Banque méditerranéenne de développement, «une zone de sécurité» (terrorisme, lutte contre les trafics de migrants, etc.) et une «zone de dialogue des cultures». Le nouvel ensemble de cette union aurait tout comme l’UE, un conseil décisionnel, le «Conseil de la Méditerranée» et un système de sécurité collective. Pour rappel, c’est à Rabat, en mars 2005, que le président de l’UMP avait tiré les leçons des échecs du Processus de Barcelone (lancé en 1995 entre l’UE et dix pays riverains de la Méditerranée). C’est à cette date aussi que Sarkozy a parlé d’un «marché commun de la Méditerranée». Il avait vanté le statut de «partenariat privilégié» pour souder l’UE à ses «parages méridionaux».


Turquie/UE

D’après le président français, c’est à la France «européenne et méditerranéenne à la fois» de prendre l’initiative, au côté de pays comme le Portugal, l’Espagne, l’Italie, la Grèce et Chypre. Aux yeux de Sarkozy, le projet offre, entre autres, une perspective de sortie à la crise ouverte par les perspectives d’adhésion de la Turquie à l’UE… Fatim-Zahra Tohry

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc