×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Safi: L'ex-Safir rénové à coup de millions

    Par L'Economiste | Edition N°:1682 Le 13/01/2004 | Partager

    . Le propriétaire, CMKD, a misé 40 millions de DH pour sa mise à niveau. Son ouverture prochaine va renforcer la capacité d'accueil de la ville Ouvert en 1988, l'ex-Hôtel Safir de Safi a été totalement et complètement remis en état. Quelque 40 millions de dirhams ont été, en effet, investis dans sa rénovation. Le consortium maroco-koweitien (CMKD), propriétaire de l'établissement, a entrepris depuis trois ans une politique de rénovation de ses établissements hôteliers à travers tout le Maroc. Dans le cas de Safi, cette stratégie est venue juste à temps parce que la ville commençait à souffrir sérieusement du manque d'une infrastructure d'accueil conséquente. Avec la prochaine ouverture du CMKD qui compte 86 chambres et 4 suites, la ville va pouvoir penser autrement le développement de son tourisme. Le consortium maroco-koweitien a certainement tablé avec la rénovation de son établissement sur les horizons prometteurs de la région, quoique cette dernière ne peut encore prétendre à un tourisme de masse. En effet, sa capacité d'accueil avoisine à peine les 600 lits dans les hôtels classés et 228 dans les hôtels non classés. Safi compte également un camping international d'une capacité de 100 caravanes. Les études pour la rénovation du CMKD, projet de 5 étoiles, ont pratiquement duré deux ans. L'ouverture officielle est prévue pour fin mars prochain. Les travaux ont débuté en mai 2003. Situé au cœur de la ville, avenue Zerktouni, l'hôtel surplombe l'océan Atlantique avec vue sur le port. Il offre également une vue panoramique face aux remparts portugais édifiés au XVIe siècle, au Château de la mer et à la Colline des potiers.L'hôtel a été conçu conformément aux normes internationales et se distingue par son architecture mauresque, précise son directeur général, Ahmed Toulout. Le CMKD Safi a été construit sur une superficie de deux hectares. Les chambres sont réparties sur deux étages. Il dispose également de dépendances, d'un vaste jardin, de 2 restaurants (Walima, d'une capacité de 150 couverts, et la Pizzeria Marco Polo d'une capacité de 50 couverts). D'autres services de sports et de loisirs sont également proposés. “Le consortium a prévu la mobilisation de 150.000 DH pour la formation d'une partie du personnel à partir de 2004 pour rehausser la qualité du service”, explique le DG. Une formation a déjà été assurée pour le chef pizzerrillo, Fatiha El Gouchi, avec d'autres personnels des CMKD de Marrakech, Rabat et Khouribga.La formation a concerné les techniques de préparation des différentes pâtes de pizza et des variétés de plats de spaghettis à l'italienne. L'hôtel dispose aussi de trois autres points de vente (2 bars et un night-club, Le Palace).Le consortium a aussi en projet, avec la wilaya, la construction d'aires de loisirs, sur un terrain de 4.000 m2 mitoyen de l'hôtel. Ce projet viendra renforcer l'infrastructure d'accueil et répondre à la demande d'une large partie de la population, précise Ahmed Toulout. Des bungalows comportant des coins cuisine sont prévus. Idéal pour les familles, le projet est conçu pour développer en parallèle le tourisme national en s'alignant sur le pouvoir d'achat d'une large population, précise le DG.


    Les établissements concernés

    Le groupe affirme vouloir développer une infrastructure hôtelière de qualité, non seulement à Safi mais également dans d'autres villes du Maroc: Hôtel Siaha à Marrakech, CMKD à Khouribga, Hôtel Siaha à Rabat et prochainement Hôtel Farah à Casablanca prévu pour 2004/2005 et dont les études sont déjà en cours.


    Des perspectives

    Le développement du secteur touristique dans la province de Safi est subordonné à la mise en valeur de ses potentialités encore sous-exploitées. A savoir l'aménagement des grottes Gorani, la zone touristique Sidi Bouzid, les stations balnéaires Beddouza et Souiria Kedima. D'autres aspects culturels spécifiques à la région sont autant d'atouts pour charmer les visiteurs. Il s'agit, entre autres, des nombreuses manifestations équestres traditionnelles. Enfin, la région recèle de nombreux circuits ruraux écologiques, un parc de gazelles, de grottes pour la spéléologie, lacs, etc. En outre, l'activité de la poterie constitue un pilier important de l'économie régionale, en raison de l'abondance de la matière première et le talent exceptionnel des artisans de Safi. Cela a favorisé l'émergence de la première école de céramique en Afrique.Mohamed RAMDANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc