×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Résultats semestriels
Bonnes performances pour Auto Hall

Par L'Economiste | Edition N°:2123 Le 05/10/2005 | Partager

. Résultat net en hausse de 50% . Le groupe fait mieux que le marchéSatisfecit pour Auto Hall qui vient de présenter des résultats semestriels positifs. A fin juin 2005, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 611,3 millions de DH, en hausse de 43,8% par rapport à la même période en 2004. Quant au résultat d’exploitation, il est passé de 71 millions de DH au 1er semestre 2004 à 76,2 millions cette année.Auto Hall affiche en outre un résultat net de 102 millions de DH, soit une performance d’environ 50% sur un an.Les filiales du groupe sont toutes bénéficiaires. Diamond Motors par exemple, enregistre un résultat net de 16,795 millions de DH. Scama, qui distribue la marque Ford, a bouclé le 1er semestre sur un bénéfice net de 3 millions de DH. Les véhicules industriels Fuso représentent 52% du chiffre d’affaires du groupe, soit 1.105 unités vendues à fin juin 2005.Rien d’étonnant pour les dirigeants, en raison notamment d’un réseau de vente qui compte 12 succursales. Auto Hall conforte donc sa position de leader sur ce créneau. Le groupe porte, en effet, sa part de marché à 38,9%, contre 35,8% en 2004. D’après son PDG, Abdellatif Guerraoui, «la loi de mars 2003 sur les transports de marchandises a favorisé la mutation du secteur. On est passé de l’informel à une activité organisée».Sur le marché de la voiture particulière (VP) et véhicule utilitaire léger (VUL), Auto Hall a également réalisé de bonnes performances. Il revendique 3,03% du marché VP et 14,4% du VUL. Les ventes du groupe ont progressé plus vite que le marché. Ainsi, les ventes de VUL ont augmenté de 6,3% sur un marché en baisse de 25% et celles de VP de 38,6% contre une progression de 29% pour l’ensemble de l’activité. En revanche, le marché des tracteurs enregistre une baisse de 5%. Mais celle-ci est 5 fois moins importante que celle du marché. Cette baisse s’explique entre autres par une campagne agricole en dessous de la moyenne. Malgré l’essoufflement de cette activité, le groupe demeure optimiste. «Auto Hall compte redynamiser ses ventes par l’élargissement de son réseau et l’importation de nouveaux modèles, notamment de l’Inde et la Turquie. Le service après-vente sera aussi développé», affirme Guerraoui. Pour maintenir le cap, le groupe a renforcé l’effectif de ses commerciaux de 20%. Aussi, une succursale à Béni Mellal vient d’être implantée pour un coût de 12 millions de DH. Des investissements humains et matériels qui confirment que le marché de l’automobile est un secteur porteur au Maroc.Faiçal FAQUIHI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc