×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Résultats semestriels: Maroc Telecom confirme

    Par L'Economiste | Edition N°:2355 Le 06/09/2006 | Partager

    . Le résultat d’exploitation en progression de 14,7%. L’effet service universel impact l’activité du fixe et l’internetMaroc Telecom confirme sa réputation de valeur sûre. Du moins si l’on en juge d’après les excellents résultats semestriels consolidés annoncés hier. Le résultat d’exploitation consolidé du groupe a en effet enregistré une progression de 14,7% à 4,4 milliards de dirhams. Le bond de 26,4% enregistré par le résultat d’exploitation de la division mobile a largement compensé le recul de 4,4% du résultat de la branche fixe et Internet.Le résultat avant impôt s’établit en hausse de 15,2% à 4,5 milliards de dirhams, tandis que le résultat net part du groupe a grimpé de 13,7% à 2,9 milliards de dirhams, pour un chiffre d’affaires de 10, 8 milliards de dirhams (+11,6%).Ces résultats sont supérieurs aux prévisions. Les analystes tablaient sur une croissance du chiffre d’affaires consolidé d’environ 8% et un résultat d’exploitation consolidé de seulement 14%. Commentant hier ces résultats devant un parterre de journalistes, Abdeslam Ahizoune, président du groupe, a précisé que cela a été obtenu «grâce aux efforts de conquête, de fidélisation des clients, d’innovations dans les offres et de maîtrise de l’évolution des coûts». La performance mérite d’autant plus d’être soulignée qu’elle intègre une provision de 300 millions de DH pour financer le plan des départs volontaires qui sera mis en œuvre avant la fin de cette année. Les syndicats représentatifs de l’entreprise ont donné leur accord.Le mobile se porte bien. Le parc du mobile s’élève à 8,9 millions de clients actifs, soit 700.000 de plus qu’à fin 2005 et une hausse de 24,25%. D’ailleurs, Maroc Telecom compte lancer la 3e Génération au cours de 2007. Le contenu de l’offre n’a pas été révélé. Cependant, le résultat d’exploitation de ce segment s’élève à 3,063 milliards de DH au 1er semestre 2006, en hausse de 26,4% par rapport à 2005. Le chiffre d’affaires brut a progressé de 16,4%. Ahizoune a saisi cette opportunité pour dresser un premier bilan de la télévision par ADSL, lancée le 1er juin dernier, à la veille de la coupe du monde de football et le «début du cryptage musclé du bouquet TPS». Pour le président, l’avenir est à la télévision sur ADSL. «C’est un bon produit qui connaît déjà un succès. Avec une expérience de quelques mois, Maroc Telecom a touché des milliers de clients». Il reconnaît cependant les difficultés pour répondre aux attentes des clients, nombreuses et complexes. L’opérateur historique travaille sur de nouvelles chaînes pour doubler les bouquets (voir aussi notre rubrique De bonnes sources). Le public demande plus de sport, davantage de variétés et de cinéma. Aujourd’hui, Maroc Telecom subventionne les décodeurs dont les prix ne manqueront pas de baisser. D’une manière générale, Internet poursuit son essor. A fin juin dernier, on dénombrait 325.000 lignes contre 242.000 à fin 2005. 28% des lignes du fixe sont équipées en ADSL contre 21% fin 2005. Le câble sous-marin Atlas Offshore, en fibre optique, servira en grande partie à Internet (la voix représentera moins de 20% d’occupation). Il aura coûté à Maroc Télécom plus de 300 millions de DH. Il sera mis en service en février 2007. Pour Ahizoune, «les investissements sont en forte progression». 1,5 milliard de DH ont permis d’accompagner le développement du mobile et Internet, soit plus de 14,8% par rapport au 1er semestre 2005. Le mobile a canalisé 851 millions de DH et le fixe et Internet 661 millions. La trésorerie nette consolidée de Maroc Telecom s’établit à 722 millions de DH au 30 juin dernier, en baisse de 82% par rapport à 2005. Cela s’explique principalement par le versement de plus de 9,6 milliards de DH de dividendes aux actionnaires et de la distribution exceptionnelle par voie de réduction du capital.


    Service universel: Nouvelle donne comptable

    Le pôle fixe et Internet a enregistré une baisse de 4,4% de son résultat d’exploitation par rapport à 2005 pour s’établir à 1,428 milliard de DH. Ahizoune explique ce recul principalement par la prise en charge, pour la première fois, du service universel dans les comptes du 1er semestre et par l’impact du plan des départs volontaires sur la branche fixe du groupe Mauritel. C’est ainsi que le résultat d’exploitation de ce groupe s’élève à 139 millions de DH, en progression de 33,7%, grâce aux performances de l’activité mobile. Mohamed CHAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc