Affaires

Résultats semestriels: Managem va mieux

Par L'Economiste | Edition N°:3124 Le 08/10/2009 | Partager

. La cession de Semafo a rapporté une plus-value de 88 millions de DH. Une nouvelle stratégie finalisée depuis juinManagem retrouve peu à peu des couleurs. Il faut dire que la seconde moitié de 2008 avait été particulièrement difficile pour la minière. Laquelle avait subi de plein fouet l’impact de l’effondrement des prix des matières premières, allant jusqu’à annoncer un profit warning sur ses prévisions. Les réalisations pour le 1er semestre de l’année 2009, bien que loin de l’euphorie de 2006 et de 2007, permettent toutefois de constater que Managem se porte mieux. «Pour réduire l’impact de la baisse des prix des métaux, nous avons essentiellement travaillé sur l’amélioration de la productivité et la réduction des charges d’exploitation», a indiqué Abdellaziz Abarro, PDG de Managem, lors de la présentation des résultats de son Groupe. Une stratégie qui a fini par s’avérer payante, puisqu’elle a contribué à une économie de 150 millions par rapport aux réalisations du deuxième semestre 2008. Ainsi, et par rapport au second semestre 2008, le résultat d’exploitation de la minière a bondi de 103%, ce qui représente un gain de pas moins de 500 millions de DH. De plus, la cession de Semafo, effectuée en mai dernier, a eu un impact indéniable sur les résultats du Groupe. Sa plus-value a tourné aux alentours de 88 millions de DH. «On a préféré sortir complètement du capital de cette société à cause du comportement des cours», ajoute Abarro.Néanmoins et malgré cette plus-value exceptionnelle, le CA consolidé s’est élevé à seulement 1 milliard de DH, en recul de 23% par rapport au premier semestre 2008. En amont des résultats, le groupe a finalisé depuis fin juin une étude stratégique pour déterminer le portefeuille optimal pour atténuer les dégâts subis en 2008. Partant, Managem s’est recentrée sur trois activités principales: les métaux précieux, le cobalt et le cuivre. «Ce qui permettra à la société d’avoir un profil risque équilibré entre d’une part les métaux précieux qui présentent une résilience forte, et d’autre part le cobalt et le cuivre, très porteurs sur le long terme». Et le Groupe compte également maintenir en l’état ses investissements pour le second semestre, notamment la construction du four de production des alliages de cobalt et le projet aurifère de Bakoudou au Gabon. Du côté des filiales, SMI brille particulièrement, affichant un CA qui s’établit à 240,6 millions de DH, en progression de 38% par rapport au premier semestre 2008. Le résultat d’exploitation a également inscrit une hausse de 50,3%, sous l’effet de la baisse des prix de revient et de l’amélioration des ventes et productions. Le 1er semestre a également été marqué par la finalisation de la faisabilité du fameux projet d’extension. Ce dernier vise à augmenter la capacité de production de la filiale de 50%.Managem SA fait toutefois figure de mauvais élève pour le Groupe. Son CA s’est replié de 14 millions à 52,9 millions de DH, par rapport à S1 de l’exercice précédent. Mohamed MOUNADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc