Affaires

Résultats semestriels
Les marges de Colorado s’envolent

Par L'Economiste | Edition N°:3124 Le 08/10/2009 | Partager

. Hausse de 25% au premier semestre. Le résultat d’exploitation est passé de 58,6 à 83,5 millions de DHEN dépit de la conjoncture que traverse le secteur de la peinture, Colorado semble bien tirer son épingle du jeu. Ainsi, le chiffre d’affaires du groupe a augmenté, durant les 6 premiers mois de l’année, de 16% par rapport à la même période de l’année dernière. Il passe ainsi de 263, 9 à 306,4 millions de DH. Une hausse due à l’augmentation des volumes vendus (12%) et au relèvement des prix moyens (3%) suite à la hausse des prix de l’emballage métallique sur le marché international. «La morosité qui plane sur les secteurs liés à notre activité, à savoir le BTP et l’immobilier, n’a pas eu de gros impacts sur notre activité», affirme Farid Berrada, PDG de Colorado. La société a achevé le premier semestre avec une croissance de 16%, alors que celle du marché a oscillé entre 5 et 8%. L’entreprise, qui opère dans la peinture du bâtiment, revendique 25% de parts de marché avec 20.000 tonnes vendues.La croissance de l’activité de Colorado s’accompagne d’une amélioration de la marge brute de plus de 3,5 points (49,8% du chiffre d’affaires contre 46,3% en 2008). C’est donc un scénario idéal pour l’industriel. L’augmentation du taux de marge est expliquée principalement par la révision des tarifs de vente et la baisse des prix de certaines matières premières. En valeur, la marge brute a bondi de 25%, passant à 152,5 millions de dirhams contre 122 à fin juin 2008.Durant la même période, le résultat d’exploitation, lui, a augmenté de 42% passant de 58,6 à 83,5 millions de DH. «L’évolution significative du résultat d’exploitation est due à l’appréciation du taux de marge ainsi qu’à la maîtrise des autres charges courantes», explique Meriem Lotfi, directeur financier du groupe.A noter que le groupe a contracté auprès de la Banque populaire un crédit à moyen terme. Le ratio d’endettement est passé de 12,3% des capitaux permanents à fin 2008 à 10,2% à fin juin 2009. De même, le besoin en fonds de roulement s’est nettement amélioré entre fin 2008 et juin 2009 passant ainsi de 43 jours du chiffre d’affaires à 35 jours.L’entreprise prévoit un plan d’investissement pour 2009 de 64 millions de dirhams. A lui seul, le site de Dar Bouaâza, qui abritera les nouvelles installations industrielles de la société, aura nécessité 52,7 millions de DH. Il sera opérationnel dans les semaines prochaines et remplacera le site de Aïn Sbaâ dans la production des peintures à base d’eau. A terme, tout l’appareil de production y sera regroupé.Tarik HARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc