×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Renault supprime mille emplois en France

Par L'Economiste | Edition N°:2856 Le 09/09/2008 | Partager

. L’usine de Sandouville fragilisée par la mévente de la nouvelle LagunaL’usine Renault de Sandouville, près du Havre, fragilisée par la mévente de la nouvelle Laguna, se prépare à perdre 1.000 emplois sur 3.700 dans le cadre d’un plan d’économies concernant tout le groupe dont les modalités seront débattues mardi lors d’une réunion du CCE.Bien que collectionnant les récompenses, la nouvelle Laguna se vend mal, à l’instar de la plupart de ses concurrentes françaises ou étrangères de la gamme moyenne supérieure. Après un moment d’euphorie lors du lancement du véhicule à l’automne 2007, la production est retombée à 480 exemplaires par jour alors que l’usine pourrait en fabriquer plus du double.Pour les syndicats, le nouveau modèle a été pénalisé par l’éco-taxe en vigueur depuis début 2008 et par la baisse du pouvoir d’achat des salariés. «J’ai de l’amertume car les salariés ont beaucoup bossé pour réussir cette voiture qui est d’une excellente qualité», dit Guy Vallot, secrétaire FO du CE. La situation est d’autant plus préoccupante pour l’usine que les autres voitures assemblées à Sandouville sont en fin de vie. La production de l’Espace est tombée à 100 exemplaires par jour tandis que celle de la berline haut de gamme Vel Satis, lourd échec commercial pour Renault, n’est plus qu’anecdotique (moins de 10). Dès le début 2008, la direction a eu recours au chômage économique comme au cours des 4 années précédentes. Au cours des 9 premiers mois, cette mesure a été utilisée à 42 reprises sur le flux fabriquant les Laguna et à 25 reprises sur le flux Espace/Vel Satis. Pour adapter durablement son outil à ses ventes, le constructeur a prévu de supprimer une des deux équipes travaillant sur le flux Laguna, soit mille emplois. Cette mesure s’intègre dans un plan plus global qui vise à réduire les frais de structure du groupe en supprimant, par des départs «volontaires», environ 6.000 emplois en Europe, selon les syndicats.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc