×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 195.938 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 234.695 articles (chiffres relevés le 4/6 sur google analytics)
Economie Internationale

Rapport du cabinet Nord Sud Export : L'Afrique serait une zone de recul

Par L'Economiste | Edition N°:250 Le 17/10/1996 | Partager


L'Asie et l'Amérique du Sud demeurent des zones phares où se trouvent les marchés émergents les plus sûrs. L'Afrique, à des exceptions près, constitue une zone de recul. Ce sont les conclusions du classement risques-pays 1996-1997 du cabinet Nord Sud Export Conseil (NSE). Destiné aux exportateurs, aux investisseurs et aux banquiers, «Le bilan et perspectives des marchés émergents» dresse une liste hiérarchique de 62 pays émergents d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine. Selon ce bilan, en Asie les quatre premiers pays à moindre risque sont respectivement Singapour, Hong-Kong, Taiwan et la Corée du Sud.
Grâce au Chili et au Mexique, l'Amérique latine enregistre une excellente progression, précise le document. Ces pays occupent un classement ex aequo avec un risque de classe 6 (risque faible). Pour l'Afrique du Nord, le classement a confirmé la bonne santé de l'économie tunisienne avec un risque de classe 5 (risque modéré). Il confirme également la relative stagnation du Maroc avec cependant un risque assez élevé (classe 4). Le Proche-Orient fait partie de la classe 5 même si son avenir dépend du processus de paix. L'Algérie est parmi les pays aux situations les plus préoccupantes. Dotée il y a six ans d'un risque modéré, aujourd'hui, à cause de la guerre civile et de la crise économique, elle représente un «risque très élevé». A l'exception de l'Afrique du Sud, du Zimbabwe et du Ghana, le continent noir constitue une zone de recul. Du reste, l'ensemble de ce continent est classé dans les catégories des risques les plus élevés.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc