×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    La Finlande rejoint le Système Monétaire Européen

    Par L'Economiste | Edition N°:250 Le 17/10/1996 | Partager


    Le Mark finlandais s'apprête à entrer dans le mécanisme de change du système monétaire européen (SME) à la parité de 5,80661 pour un Ecu. Le consensus du comité monétaire (directeurs du Trésor et sous-gouverneurs de banques centrales) sur le cours de référence aura été acquis en quatre heures de réunion. Le cours central a été fixé à 3,03 Marks finlandais pour un Mark allemand.
    La décision de faire entrer le Mark finlandais dans le SME a été prise après mûre réflexion. Les considérations géopoli-tiques ont été prises en compte.
    L'Union prime au détriment de l'attachement traditionnel de la Finlande aux pays scandinaves: la Norvège reste encore en position de spectatrice et la Suède n'a toujours pas avalisé politi-quement l'idée de son adhésion à la zone Euro.
    Au niveau économique, la Finlande prend un grand pari. Helsinki a pratiqué pendant longtemps la dévaluation compétitive pour la valorisation des produits dérivés. Elle a en outre mis en ordre ses finances publiques avec un résultat convaincant.
    Ainsi, dès cette année, le déficit public ne devra pas dépasser 2,6% du PIB, alors que les Quinze ont prévu d'être à 3% pour l'année prochaine. Pour l'heure, seuls la Suède, le Royaume-Uni, la Grèce et l'Italie restent en dehors du SME. Rome espère toutefois participer au système dès la fin de l'année.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc