×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Prix des chambres d’hôtels
Chute record en 2009

Par L'Economiste | Edition N°:3224 Le 03/03/2010 | Partager

. L’indice des prix de réservation en ligne à son plus bas niveau. Une stabilisation prévue cette année . 98.000 hôtels dans plus de 16.000 destinationsLE prix moyen des chambres d’hôtels dans le monde a chuté de 14% en 2009. Un niveau record sous l’effet de la crise. Toutefois, la baisse s’est ralentie au dernier trimestre laissant espérer pour 2010 une stabilisation, selon l’enquête du site internet Hotels.com, publiée hier mardi. L’indice des prix du site de réservation en ligne est à son plus bas niveau depuis sa création en 2004. En 2009, les voyageurs auront dépensé 13% de moins pour une nuit d’hôtel en Europe, -14% aux Etats-Unis, -16% en Asie et -21% en Amérique Latine. «L’offre de chambres a continué de croître tandis que la demande baissait «suite à la chute spectaculaire des voyages d’affaires et à l’érosion des dépenses des consommateurs», explique David Roche, président d’ Hotels.com. Seule consolation pour les professionnels, le ralentissement de la baisse: de -16% au premier trimestre 2009 à -7% au quatrième. «Les voyageurs feront encore de bonnes affaires car il va falloir attendre que les taux d’occupation remontent assez pour que les prix suivent le mouvement», souligne Roche.En Europe, la France et la Grèce s’en sont mieux sorties que leurs voisins avec des baisses respectives de 5% à 92 euros et de 9% à 95 euros. Ces deux pays, selon l’étude, «ont bénéficié d’une attraction touristique assez forte pour maintenir leur taux d’occupation sans sacrifier les prix». La Grande-Bretagne a reculé, elle, de 18% et la Pologne affiche le plus fort repli à -25%.Si pour les Etats-Unis le bout du tunnel «semble en vue» avec une baisse ramenée à 7% au 4e trimestre, l’Asie, qui a été la dernière à entrer dans la crise, pourrait être la dernière à en sortir avec un -19% au dernier trimestre, supérieur aux trimestres précédents. Moscou, avec un prix moyen de 152 euros, a perdu son statut de ville la plus chère du monde avec une baisse de 41% (en euros) entre 2008 et 2009. La capitale russe se place à présent au 4e rang mondial derrière Monte-Carlo (177 euros, -9%), Abu Dhabi (164 euros, -13%) et Genève (163 euros, -12%).New York a vu son prix moyen baisser de 22% à 149 euros et se classe 5e devant Rio de Janeiro (137 euros), seule ville en hausse significative (+12%). Les plus fortes chutes ont été enregistrées par Bombay et Pékin (-32% chacune) ou Dubaï (-25%).Paris a pris la 14e place du classement à 113 euros (-8%). La destination la plus abordable est Riga à 58 euros la nuit (-22%). Le baromètre Hotel Price Index (HPI) d’Hotels.com, filiale du voyagiste américain Expedia, recense environ 98.000 hôtels dans plus de 16.000 destinations dans le monde. Les tarifs indiqués correspondent aux prix payés par les utilisateurs du site.F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc