×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Plan d'intégration de la femme: Les opposants s'activent

Par L'Economiste | Edition N°:974 Le 13/03/2001 | Partager

. Un meeting a été organisé dimanche 11 mars à Rabat pour réitérer le rejet du plan d'intégration de la femme dans le développement. Les adeptes ont été taxés d'“occidentalisés”, de “diables” et de “non musulmans”LES opposants du plan d'action pour l'intégration de la femme dans le développement montent au créneau. Ils ont organisé dimanche 11 mars un meeting à Rabat pour marquer leur objection aux tentatives visant à réactiver le plan. L'occasion était le premier anniversaire du Comité National pour la Protection de la Famille (CNPF), créé en mars 2000 pour justement contrecarrer le plan. L'assistance, près de 250 personnes, était composée d'un étrange mélange: des figures partisanes de l'opposition comme de la majorité, des membres d'associations à tendance islamistes, des journalistes et beaucoup de curieux.M. Lahbib Forkani, membre du bureau politique de l'USFP, était l'invité de marque. Son intervention a encore une fois confirmé sa rupture avec la ligne de son parti. Pour justifier son opposition virulente au plan, M. Forkani en a fait une présentation schématique, à la limite simpliste. Selon lui, le plan “incite à la prostitution en prônant l'égalité sexuelle et en reconnaissant les mères célibataires”. Bref, “c'est la vie à l'occidental que les initiateurs du plan essaient d'imposer”.La position de M. Forkani se veut une réaction contre un complot supposé: “Le plan a été concocté au siège des grandes multinationales et vise la destruction de la famille marocaine”. Ses camarades au gouvernement ne sont qu'une “poignée d'occidentalisés”.Le Parti de la Justice et de Développement (PJD) était également de la partie. Son secrétaire général, M. Abdelkrim El Khatib, était assis au premier rang. C'est pourtant le député Abdelillah Benkirane qui a pris la parole. Son intervention a eu le mérite d'éclaircir une confusion. Ce n'est pas les sept mesures relatives au statut personnel qui sont rejetées, mais l'ensemble des dispositions prévues par le plan. “Nous rejetons le plan dans son intégralité car il est inspiré d'une philosophie d'avilissement et de corruption de l'esprit”. Le député parle aussi d'“occidentalisation” et de “néocolonialisme”. Il n'a pas hésité à qualifier les adeptes de “diables poussés par des ONG occidentales”. Après les insultes proférées par MM. Forkani et Benkirane, le terrain semblait balisé pour passer à quelque chose de plus grave. M. Abdelbari Zemzami, imam casablancais dernièrement interdit d'exercice par le Ministère des Habous et des Affaires Islamiques, a carrément taxé les initiateurs du projet de “non musulmans”. “Nous savons que ces gens ne sont pas des musulmans car un vrai musulman n'osera jamais qualifier une prostituée de mère célibataire”. Retour à la case départ du débat sur l'intégration de la femme.o


Symboles

Les antiplan d'intégration se disent satisfaits que la question de la Moudawana ait été soumise à l'arbitrage Royal. Ils s'attendent même à un verdict en leur faveur. M. Zemzami a donné une connotation particulière à l'audience accordée par le Souverain à des figures du mouvement féminin. “Des soeurs voilées paraissaient au premier rang dans la photo collective prise avec le Souverain”. Pour lui, cela présage de l'issue de l'arbitrage. L'imam a oublié qu'au-devant de la photo apparaît également, et sans voile, Mme Malika El Fassi, la seule femme signataire du manifeste de l'Indépendance. C'est peut-être un symbole de la nécessité d'un nouveau manifeste pour libérer la femme.Omar MAKHFI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc