×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Plan Azur: Une société de développement pour Taghazout

    Par L'Economiste | Edition N°:3448 Le 19/01/2011 | Partager
    Une entité pour prendre en charge le projet
    Signature de la convention d’investissement d’ici mars

    LE projet de la nouvelle station de Taghazout est, apparemment, sur la bonne voie.
    La société de développement en charge du projet est en cours de constitution. Une entité, pour l’heure, au capital de 100 millions de DH, capital qui devrait par la suite augmenter, est-il indiqué.
    C’est donc confirmé, comme annoncé en septembre dernier les actionnaires sont la CDG à hauteur de 35%, Colony Capital et le groupe Alliance développement qui participent pour leur part à hauteur respectivement de 25% et 20%.
    Les autres actionnaires sont la société Sud partners à hauteur de 15% et la Smit à travers une contribution de 5% de l’enveloppe globale du projet. Et ce à travers le foncier, puisque la société est propriétaire des terrains (620 ha) sur lesquels sera aménagé la future station balnéaire.
    Pour l’heure, la zone est encore vide et le premier coup de pioche n’a pas été encore donné mais cela ne devrait pas tarder car il y a des délais à respecter et le démarrage des travaux a été annoncé pour cette année 2011. Ce qui est prévu, une fois la société constituée, c’est la désignation d’un directeur général.
    Selon des sources proches du dossier, celui-ci devrait être proposé par la CDG. Par la suite, entre janvier et mars 2011, viendra la signature de la convention d’investissement avec le gouvernement pour s’atteler alors aux démarches d’autorisation de lotir et de construire. En raison de la présence parmi les investisseurs de Colony Capital qui, rappelons-le, était avec la société Satocan, le consortium attributaire pour le précédent projet d’aménagement, les maîtres d’ouvrage vont sûrement capitaliser sur les études déjà réalisées. Et ce en matière de VRD et d’aménagement notamment. C’est du moins ce qu’indique une source bien informée.
    Pour rappel, c’est un investissement global de l’ordre de 6 milliards de DH. Le nouveau concept retenu pour cette zone suite à une étude réalisée par le cabinet américain WATG pour le compte du département du Tourisme, est respectueux de la nature. «L’occupation du sol ne dépassera pas 6% de manière à préserver notamment l’arganeraie qui constitue une des plus grandes richesses végétales du site», souligne Omar Bennani, DG de la Smit. Ce qui est, en fait, prévu, c’est de développer un éco-resort touristique de faible densité d’une capacité d’environ 8.000 lits dont 5.800 lits hôteliers.
    Une aubaine pour Agadir qui a tant besoin de capacité litière. Sans compter que ce programme d’envergure nationale devrait générer à terme environ 20.000 emplois directs et indirects.

    Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc