×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Pèlerinage/grippe H1N1
Les agences de voyages sensibilisées

Par L'Economiste | Edition N°:3117 Le 29/09/2009 | Partager

. Journée d’information organisée par FNAVM. Suivi d’un mois après le retour des pèlerins Avec la saison du pèlerinage qui s’approche, les craintes sur une épidémie de grippe A/H1N1 sont ravivées. Si la Omra de Ramadan n’a pas apparemment donné lieu à l’épidémie redoutée, le risque persiste tout de même pour le pèlerinage qui se déroulera cette année au mois de novembre. Sachant que l’automne est propice à la propagation du virus. Sans compter le surpeuplement, le brassage de populations et les contacts étroits qui sont autant de facteurs aggravants. Pour minimiser les risques, les autorités saoudiennes ont imposé la vaccination obligatoire contre la méningite, la grippe saisonnière et la grippe A(H1N1), si disponible, dans un délai de deux semaines avant le dépôt du dossier de visa. Au Maroc, la campagne de vaccination des pèlerins, qui a déjà démarré lundi dernier, se poursuivra jusqu’au 16 octobre. Pour sensibiliser les agences de voyages aux risques encourus par les pèlerins, la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (FNAVM) a organisé vendredi 25 septembre, une journée d’information. Objectif: faire le point sur l’évolution du virus et les dispositions prises par le gouvernement pour éviter une propagation de ce virus. Quelques règles d’hygiène s’imposent, selon Abelaziz Barkia, chef de service des maladies épidémiques au ministère de la Santé. «Il faut se couvrir la bouche et le nez en éternuant ou toussant, utiliser les masques FFP2 au lieu des masques chirurgicaux qui ne sont valables que 4 à 8 heures, éviter la cigarette, facteur aggravant de la contagion, en cas de migraine, prendre doliprane au lieu de l’aspirine, utiliser un tapis individuel à la mosquée et sortir tard de façon à éviter les encombrements», conseille Barkia. Un livret sera mis à la disposition des pèlerins pour les informer. Les imams sont aussi mis à contribution pour inviter les pèlerins à respecter les règles d’hygiène. De plus, les services de santé assureront un suivi de 10 jours après le retour des personnes ayant effectué la Omra, et d’un mois pour les pèlerins afin de s’assurer qu’ils ne présentent pas de signes de contamination. Pour leur part, les autorités saoudiennes ont annoncé l’utilisation de caméras thermiques et la mobilisation d’un nombre important de médecins pour le pèlerinage cette année. Le terminal de l’aéroport de Djeddah sera ainsi doté de 20 caméras thermiques pour la détection d’éventuelles contaminations. Les autorités ont également augmenté de 20% leur stock de Tamiflu. Sans oublier les cliniques créées près des aéroports de Djeddah et Médine d’une capacité de 500 patients. Des centres médicaux vont même être créés dans les hôtels pour contenir en amont les éventuelles contaminations.M. A. H.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc