×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    OCP-Gouvernement: Une convention pour investir plus de 2,7 milliards de DH

    Par L'Economiste | Edition N°:609 Le 05/10/1999 | Partager

    · Signature aujourd'hui
    ·Augmentation de la capacité de production des sites de Safi et Jorf Lasfar
    · La protection de l'environnement figure en bonne place


    C'est aujourd'hui lundi que l'OCP et le gouvernement signent une convention pour l'application des dispositions de l'article 1-7 de la loi de Finances. C'est M. Mourad Chérif, PDG de Maroc Phosphore (et DG de l'OCP) qui sera face à MM. Fathallah Oualalou, Alami Tazi et Youssef Tahiri. La cérémonie de signature sera présidée par M. Abderrahman Youssoufi, Premier ministre (Président en qualité de l'OCP).
    Le plan de développement de l'Office prévoit de réaliser un programme d'investissement de plus de 2,7 milliards de DH entre 1999 et 2001. A ce titre, l'OCP bénéficiera des avantages prévus par l'article 7-1 de la Loi de Finances.
    Ce programme prévoit la réalisation de deux projets.
    Pour le premier, implanté à Safi, l'investissement nécessitera la mobilisation de 1,850 milliard de DH et vise à augmenter la capacité de production d'acide phosphorique et d'engrais. Cela permettra à Safi de disposer d'une capacité annuelle de 1,460 million de tonnes d'acide phosphorique. Le second est situé à Jorf Lasfar. Là encore, il sera également question d'augmentation de la capacité de production annuelle de l'acide phosphorique qui sera portée à 1,770 million de tonnes. Celle des engrais DPA atteindra 2,180 millions de tonnes. Le montant de l'investissement sur ce site est de 865 millions de DH.
    Ces investissements seront financés par les fonds propres pour les commandes aux entreprises marocaines et par crédit acheteur pour 85% des commandes faites à des entreprises étrangères.
    Les gains de l'OCP sont estimés à près de 200 millions de DH. En contrepartie, il s'engage à utiliser les équipements locaux et les produits de matière première. Selon l'Office, la participation de l'industrie nationale à ces projets est comprise entre 50 et 60%. Cette participation résulte du passage du système du "clés en main" à celui de l'adjudication par lots séparés et par corps d'états beaucoup plus favorables à l'intégration des entreprises locales et à l'instauration de dispositions contractuelles tendant à les faire participer davantage. Selon l'Office, qui dispose d'une expérience dans ce domaine, des entreprises en mesure d'assurer les prestations de qualité dans plusieurs corps de métier existent.
    La protection de l'environnement fait partie des engagements de l'OCP. Dans le cadre de cette convention, l'Office a retenu un projet d'adaptation des unités de production d'acide sulfurique de Safi utilisant un procédé d'absorption simple en un procédé plus performant. A Jorf Lasfar, l'OCP compte améliorer l'assainissement et le lavage des gaz des ateliers engrais dans les deux sites.


    Ce que dit l'article 7-1


    Cet article dispose que "les entreprises qui s'engagent à réaliser un investissement d'un montant égal ou supérieur à 500 millions de DH peuvent bénéficier de l'exonération du droit d'importation, du PFI et de la TVA, à l'importation des biens d'équipement, matériels et outillage nécessaires à la réalisation de leur projet". L'exonération est accordée également aux pièces détachées et accessoires importés au même temps.

    Mohamed CHAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc