×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Nokia Siemens assoit ses ambitions

Par L'Economiste | Edition N°:2652 Le 15/11/2007 | Partager

. Services à valeur ajoutée pour se différencier de la concurrence. «Village Connection» pour les zones rurales éloignéesDEPUIS la fusion des géants mondiaux Nokia et Siemens, qui a donné naissance à Nokia Siemens Networks (NSN) (cf.www.leconomiste.com), les ambitions du groupe se font de plus en plus grandes. Le premier équipementier mondial a réalisé en 2006 un chiffre d’affaires de plus de 17 milliards d’euros (environ 187 milliards de DH). Et la filiale marocaine n’est pas en reste. «Le Maroc est l’un des marchés stratégiques de NSN en Afrique du Nord, voire notre marché phare», a confié Youssef Chraibi, DG de NSN Maroc, lors d’une rencontre avec la presse le 13 novembre à Casablanca. Selon le top management, ce marché a de grands potentiels car il est en avance par rapport à ce qui se passe en Afrique. Sa dynamique de croissance serait ainsi comparable à celle de l’Afrique du Sud.Diverses formes de coopérationNSN, qui a entamé sa fusion depuis juin 2006 (cf.www.leconomiste.com), veut continuer à fournir des solutions novatrices pour les usagers avec un portefeuille étoffé par les clients de Nokia et de Siemens. La stratégie de la filiale marocaine est de devenir numéro 1, non seulement au Maroc, mais dans toute la région de l’Afrique du Nord. L’entreprise compte atteindre son objectif notamment à travers diverses formes de coopération avec les opérateurs de télécoms«Nous avons déjà entamé des contacts. Nous travaillons avec eux par le biais de notre maison-mère pour les téléphones et les solutions réseau. Nous participons aussi aux appels d’offrse», enchaîne Chraibi. Une stratégie commune est en train d’être élaborée, surtout pour collaborer avec Wana.Pour l’heure, il n’y a pas encore eu de contrats signés entre les deux firmes, mais «NSN réalise des études pour déterminer le type de collaboration possible», souligne Chraibi. NSN ne peut pas en effet travailler sur la partie CDMA (système de codage utilisé en téléphonie mobile et dans les systèmes de navigation par satellites). Par contre, l’équipementier peut leur fournir des solutions, notamment en Wimax.NSN se base aussi pour son expansion sur la couverture des zones rurales en voix et connexion avec «Village Connexion». Il s’agit d’un concept qui permet aux opérateurs d’offrir la téléphonie et les services SMS aux villages lointains, avec un investissement relativement bas. Donc, en ville ou en campagne, la concurrence se fait plus ardue. La différenciation vient alors avec les services à valeur ajoutée, qui sont en train de se développer avec la 3G, la video call, streaming…Sara BADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc