×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Oriental/social
    Inauguration d’un centre d’accueil à Sidi Hazem

    Par L'Economiste | Edition N°:2652 Le 15/11/2007 | Partager

    . Un espace dédié aux filles rurales. Alphabétisation et formation au programme Situé sur la commune rurale du douar Chtayta, à mi-chemin entre la localité de Béni Drar et la municipalité d’Ahfir, Sidi Hazem est surtout connu pour son marabout, censé guérir les personnes possédées par les djinns. A part cela, le village ne paie pas de mine. Les populations qui y vivent sont très pauvres, les activités génératrices de revenus demeurant assez rares. Et les femmes et les petites ont peu de chance d’accéder au système éducatif. Pour y remédier, un centre pour l’intégration de la femme rurale vient d’être inauguré. Le projet est porté par l’Association de coopération pour le développement et la culture de l’Oriental (Acodec), présidée par Miloud Razoug. Le centre comprend une salle de cours dédiée à la lutte contre l’analphabétisme, un atelier de couture et de broderie, et un espace d’accueil de la petite enfance. Il s’agit des enfants des 60 femmes bénéficiaires des services de la structure. Le projet a nécessité un coût global de 302.000 DH, financé par différents partenaires publics et privés. L’Acodec bénéficie également du soutien du Groupement des retraités-éducateurs sans frontières (Gref) qui a assuré l’équipement des ateliers manuels. Par ailleurs, des formations ont été assurées au profit de 12 jeunes filles de niveau universitaire et exerçant dans des crèches à Oujda. «Il s’agit de renforcer leurs connaissances théoriques et les sensibiliser aux techniques pédagogiques de la puériculture », explique une des responsable du programme. Enfin, pour consolider les connaissances, une délégation du Gref, conduite par Catherine Bret-Lépine, responsable de formation sur la petite enfance et l’Acodec, ont mis en place des actions de suivi qui doivent s’étaler sur deux mois. De notre correspondant,Mohammed Zerhoudi

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc