×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Marrakech consacre de nouveau la femme

Par L'Economiste | Edition N°:1926 Le 28/12/2004 | Partager

. Khmissa organise en mars prochain sa cinquième édition. L’évènement gagne en maturité et devient incontournable pour les femmes militantesKhmissa remet son trophée pour la consécration de la femme en mars prochain.  Et c’est dans la ville de Marrakech que ce trophée dédié à la femme sera de nouveau attribué. C’est en fait la cinquième édition de ce rendez-vous féminin qui se veut un événement annuel récompensant les femmes ayant marqué leur domaine. Lancé par les éditions Lilas qui éditent un magazine dédié à la femme, Citadine, cet évènement a un nouveau parrain depuis deux ans: Lesieur Cristal. L’entreprise veut marquer de son empreinte le monde de la femme marocaine. En effet, l’événement Khmissa est très médiatisé. Vote grâce aux SMS, coupons-réponses et Internet sont à chaque fois mis en place. Des spots avec présentation des portraits des 25 femmes nominées, à raison de deux portraits par jour sont diffusés à la veille de chaque édition.  Les quatre précédentes éditions de Khmissa ont toujours rassemblé un nombre important d’acteurs de la société civile mais aussi des représentants de tous les domaines venus rendre hommage à la femme. La tenue de l’événement lors de la  journée mondiale de la femme, le 8 mars, donne du relief à cette manifestation.Il faut dire aussi que la manifestation a gagné en maturité depuis trois ans, que ce soit au niveau de la mise en scène ou de l’organisation assurée par une des agences spécialisées. Khmissa a su opérer un retour au moment où le débat sur la condition de la femme bat son plein. Beaucoup de changement dans la société marocaine en ce qui concerne la condition féminine. Et les femmes actives sont pour beaucoup dans cette métamorphose. Parfois, elles travaillent sans aucune médiatisation, à l’instar de Aïcha Handara, accoucheuse. Il arrive à Handara  de parcourir une quinzaine de kilomètres à pied pour accompagner des femmes enceintes en difficulté.  Hebiba Boukho, militante de Tahanaoute, s’est hissé, à force de travail et de volonté, au rang de véritable acteur de développement durable. Fondatrice de plusieurs associations et coopératives, elle anime des formations dans les souks ruraux et recrute d’autres femmes pour les encourager à s’organiser au sein de coopératives pour améliorer leur niveau de vie. Dans le monde de l’entreprise, une Zakkia Sekkat est aujourd’hui nominée après un long parcours dans le militantisme entrepreneurial. Bouchra Mahadi, agent de crédit à Meknès et via l’association Ismaélia,  gère 250 dossiers de crédit de femmes. Plus sportives, des femmes comme Benhassi ont su relever le drapeau marocain lors des jeux olympiques d’Athènes. Nora Jamaoui est la première femme entraîneur d’équipe de football. Elle exerce aujourd’hui auprès des enfants de militaires.Dans le monde des médias, ce sont des figures connues dans les télévisions à l’instar de Maria Latifi, ou encore Kaima Bellouchi qui sont nominées.En fait, elles sont nombreuses dans la vie associative, dans l’entreprise, dans le domaine culturel,  qui méritent un prix ou, du moins, une reconnaissance.En déterminant 25 nominées, les organisateurs sont conscientes des oubliées et celle pas connues. Aux prochaines éditions peut-être... ! Badra Berrissoule

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc