×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Oued Eddahab: Réhabilitation des villages de pêche

Par L'Economiste | Edition N°:1926 Le 28/12/2004 | Partager

. Quelque 10.000 pêcheurs concernésUne convention portant sur la mise à niveau de trois villages de pêche de la Province de Oued Eddahab a été signée le 22 décembre dernier. L’enveloppe allouée à ce projet s’élève à plus de 22 millions de DH, financée par le ministère de l’Intérieur, l’Office national des pêches et l’Agence des provinces du sud. Les sites concernés sont N’tiret situé à l’entrée de la presqu’île de Dakhla, Labouirda et Aïn Beida au sud de Dakhla. L’opération s’inscrit dans le cadre de la stratégie de mise à niveau de la pêche artisanale dans les provinces du sud, la région la plus poissonneuse du Maroc.Les opérations prévues par ce programme visent à améliorer les conditions de vie et de travail des marins pêcheurs de la province de Oued Eddahab, concernée par le plan d’aménagement de la pêcherie poulpière. Le programme porte sur l’aménagement de parkings, la construction de murs de clôture, d’administrations de proximité, de locaux de commerce et de cafétérias pour les marins pêcheurs. Il vise également l’alimentation en eau potable par le biais de l’acquisition d’un camion-citerne, la construction de réservoirs d’eau potable ainsi que l’aménagement de réseaux d’alimentation et de bornes-fontaines. Les trois villages seront alimentés en électricité. La convention prévoit l’acquisition et l’installation de groupes électrogènes, la construction d’abris et l’aménagement de réseaux d’éclairage pour les habitations. L’assainissement liquide et solide comprend la construction de sanitaires, l’aménagement de puits, l’achat de tracteurs et l’acquisition de bacs à ordures. Des locaux pour le matériel de pêche seront également réaménagés. L’organisation commerciale, visant l’acquisition et l’implantation de chapiteaux commerciaux, l’acquisition de palettes, caisses, balances, un camion isotherme et de portables satellitaires, est aussi au programme. Au niveau du social, il est prévu la construction d’un dispensaire à Aïn Beida. Quelque 10.000 marins pêcheurs sont concernés par cette opération. Labouirda en compte 4.800, N’tiret 4.000 et Aïn Beida 1.200. Le nombre de barques prévues s’élève à 2.500: 1.000 pour N’tiret, 1.200 pour Labouirda et 300 pour Aïn Beida. Le délai d’exécution de l’ensemble des prestations contenues dans le programme d’urgence est fixé à six mois. Mohamed AKISRA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc