×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Meknès: Comment sortir de l’assistanat

Par L'Economiste | Edition N°:1926 Le 28/12/2004 | Partager

. Programme d’insertion professionnelle maroco-françaisSignée en 2003, la convention de partenariat entre l’Association des oeuvres sociales de Meknès et Ohé Prométhée France (un réseau associatif agissant en faveur de l’insertion professionnelle des personnes handicapées) a trouvé un nouvel essor en décembre 2004.En effet, Corinne Chapel, directrice de Ohé Prométhée Côtes d’Armor, était récemment à Meknès avec ses collaboratrices pour lancer le dispositif d’insertion professionnelle des travailleurs handicapés de la région. Les représentants français ont assisté à une première phase du recensement des personnes ayant la capacité et la volonté de travailler. L’étape a concerné aussi la rencontre des membres d’associations agissant dans le cadre de l’emploi des personnes handicapées et la sensibilisation des différents acteurs économiques aux problèmes de reclassement. Le but est de créer une synergie pour mieux réussir le projet. “Un projet modèle qui permettra au handicapé de passer d’un état de quémandeur à un état de productivité et de rentabilité”, indique Jawad Chami, trésorier de l’Association des oeuvres sociales de Meknès et également président de la branche régionale de la CGEM.A ce propos, autorités locales, politiques, CGEM et autres se mobilisent. Moulay Mehdi Alaoui, wali de la région, qui suit de près les chantiers, a doté l’Association des oeuvres sociales de Meknès d’un nouveau siège, situé au quartier Lehdim, à Bab Mansour. La Fondation Hassan II a fourni, pour sa part, un appareillage multiple dont des chaises roulantes. Il est envisagé de créer un atelier de fabrication de prothèses. Par ailleurs, l’Association des oeuvres sociales entend créer un dispositif d’insertion dans les secteurs de l’artisanat, emballages, pâtisserie marocaine, agroalimentaire… La formation de collaborateurs de l’Association de Meknès aux techniques qui sont celles de Ohé Prométhée, mais adaptées aux réalités marocaines, est également à l’ordre du jour. Il s’agit là des techniques d’accueil, de marketing et d’identification de projets professionnels réalistes... L’aboutissement de cette collaboration serait la mise en place, par les opérateurs locaux, d’une plate-forme d’accueil et d’intégration des personnes handicapées dans les entreprises de la région. Cela pourrait concerner la prise en charge de 300 à 400 personnes, 150 d’entre elles pouvant espérer trouver un emploi temporaire ou définitif. Par ailleurs, et “avec les Universités Mly Ismaïl et Al Akhawayne, nous sommes en train de réfléchir à un certificat officiel pour labelliser un diplôme destiné aux formateurs de personnes handicapées”, souligne Chami. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc