×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie Internationale

    Malgré l'annonce d'une bonne récolte : Les cours du cacao flambent

    Par L'Economiste | Edition N°:231 Le 23/05/1996 | Partager


    Après quatre ans de déficits successifs, le marché du cacao devrait connaître un surplus au cours de la campagne 1995-1996
    (d'octobre à septembre).
    L'Organisation internationale du cacao (Icco) table en effet sur une production record de 2,66 millions de tonnes. Cette performance est attribuée notamment à une nette progression de la récolte du premier producteur mondial, la Côte-d'Ivoire. La production attendue dans ce pays est estimée à 1,05 million de tonnes.
    Selon un analyste de GNI, un courtier britannique, "les récoltes record de cette année sont le résultat d'une météo particulièrement clémente. Ce phénomène risque de ne pas se répéter pour la saison prochaine, ce qui ramènerait le marché vers un déficit, et ce même si la consommation reste stable, ce qui est peu probable".
    A en croire l'Icco, la consommation doit elle aussi atteindre un niveau record, soit 2,63 millions de tonnes.
    Malgré les performances de la récolte cette année et du surplus prévu par rapport à la consommation, les cours du cacao sont pris, depuis la mi-mars, dans une spirale spéculative. Selon Les Echos qui rapporte l'information, cette envolée spéculative est essentiellement due à des phénomènes techniques. D'importants achats, en particulier sur l'échéance septembre, effectués par une maison de négoce américaine, ont en effet perturbé le marché, d'abord. Ensuite, le marché ne disposait pas d'assez de cacao livrable, indique un négociant, "Beaucoup de cacao a été refusé à la Bourse car il n'était pas de qualité suffisamment bonne, et il contenait des moisissures ou des insectes".

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc