×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Piratage et contrefaçon : Pékin réagit aux menaces de Washington

    Par L'Economiste | Edition N°:231 Le 23/05/1996 | Partager


    L'Administration américaine a publié le 15 mai une liste préliminaire des produits chinois risquant d'être frappés de sanctions commerciales d'ici à 30 mois, rapporte la presse française. Cette liste représente 3 milliards de Dollars (1$US=8,80DH) d'importations américaines, dont 2 milliards de produits textiles. Les Américains reprochent aux Chinois de n'avoir pas respecté l'accord sur la protection de la propriété intellectuelle signé par les deux parties en février 1995.
    Pourtant, le gouvernement chinois soutient avoir mis en place un système d'inspection rigoureux lui permettant de respecter ses engagements.
    Washington entend ainsi pousser Pékin à protéger les produits américains exportés, notamment les disques laser, les logiciels et les cassettes vidéo, contre le piratage des entreprises chinoises.
    Les manques à gagner subis par les entreprises américaines sont jugés importants. Ils sont de 2,3 milliards par an pour les industries d'informatique, du cinéma et du disque.
    Toujours selon les Américains, les marchés asiatiques et sud-américains offrent pour 5 Dollars des versions piratées, venues de Chine, de logiciels d'une valeur de 10.000 Dollars.
    Les Etats-Unis veulent surtout réduire leur déficit commercial avec ce pays vers lequel ils n'exportent que l'équivalent de 12 milliards de Dollars. Leurs importations de produits chinois s'élèvent en revanche à quelque 46 milliards.
    Réagissant à la publication de cette liste, les Chinois ont à leur tour annoncé l'imposition de droits de douane à 100% sur les importations de voitures américaines, pièces détachées, d'huile végétale et de coton.
    Faute d'accord d'ici le 17 juin, les sanctions annoncées par les deux pays seront appliquées.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc