×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    L'ONE valorise son Perg

    Par L'Economiste | Edition N°:2561 Le 03/07/2007 | Partager

    . Une première convention avec l’Agence de développement social. L’Office soutiendra les activités génératrices de revenuDOUZE ans et 17 milliards de DH depuis le démarrage de son Programme d’électrification rurale global (PERG), l’ONE cherche maintenant à le valoriser. L’Office a signé, hier à Casablanca, une convention avec l’Agence de développement social (ADS). Objectif: promouvoir les activités génératrices de revenu (AGR) en milieu rural. Le directeur général, Younes Maâmar, s’est engagé à «exonérer certaines peines et soins», «renforcer le réseau lorsque nécessaire» et à «offrir des facilités de paiement» aux porteurs de projets. De son côté, l’ADS promet de mettre à la disposition de l’ONE les données sur les AGR, de participer au financement et d’assurer l’évaluation des projets.Mohamed Najib Guedira, DG de l’Agence, était tout sourire au moment de la signature. Plusieurs projets sont déjà dans le pipe, et n’attendent qu’un coup de pouce pour être concrétisés. A Khémisset, la coopérative Annajah a construit un centre de collecte de lait. Ce sont 62 familles, possédant un millier de vaches, qui en bénéficieront bientôt. Ne manque plus que la livraison des quatre bacs d’une capacité de deux tonnes chacun. La coopérative avait obtenu un financement de l’INDH, mais le raccordement électrique du local, y compris les renforcements futurs, est estimé à 126.000 DH. C’est là que l’ONE intervient. Idem pour le système d’irrigation du périmètre d’Izoughar, près d’Al-Hoceïma. Il a drainé un investissement de près de 3,5 millions de DH, excluant les 852.000 DH pour la composante électrique. La wilaya a assumé 80% de ce dernier montant, et l’ONE les 20% restants, soit un peu plus de 170.000 DH.Le réseau électrique en campagne est très majoritairement dominé par les usages domestiques. Maâmar fait le vœu pieu de «faire de l’électrification un levier de développement socioéconomique». Le plan de valorisation de l’électrification rurale (VER), suite logique du Perg, commence donc à prendre forme. L’ONE espère aussi obtenir l’appui de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement, auxquelles il présentera son projet sous peu.Marie-Hélène GIGUÈRE

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc