×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Les maires arabes à Marrakech

    Par L'Economiste | Edition N°:2561 Le 03/07/2007 | Partager

    . Les gouvernements locaux des villes arabes en conclave dès ce 4 juillet. Le rôle de la technologie dans le développement des villes, les expériences  Décidement, Marrakech attire toutes les villes du monde. Après le Conseil des cités et gouvernements locaux unis, tenu en novembre 2006, la ville abrite les travaux du 14e Congrès général de l’Organisation des villes arabes (OVA). Celui-ci démarre le 4 juillet sous le thème «Partenariat efficace pour le développement durable des villes». Une édition placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Près de 400 villes membres de l’Organisation, ainsi que des représentants notamment de l’Alliance mondiale des villes, du Programme des Nations unies pour les établissements humains et de la Ligue arabe, y participent. Attendus à ce congrès, dont la cheville ouvrière est la mairie de Marrakech, plusieurs ministres arabes. L’OVA qui existe depuis 1967 est une organisation qui regroupe les villes arabes, et dont le siège se trouve à Koweït. Elle se fixe pour objectif, entre autres, la mise à niveau des services publics et le renforcement de la coopération entre collectivités locales arabes.Comme pour toutes les villes, les membres de l’OVA doivent revoir leurs cartes pour offrir l’accès aux services essentiels, dits de base, et l’évolution de la gouvernance locale. Rappelons que 70% des objectifs fixés par le Sommet du Millénaire relèvent du niveau local, notamment pour ce qui est de la promotion de l’éducation, l’emploi des jeunes, la lutte contre l’exclusion sociale, l’accès à l’eau potable…Pour son 14e congrès, l’OVA abordera justement le rôle de l’appui technologique dans le développement global des villes arabes. Une grande partie des travaux sera consacrée à la présentation des expériences des villes qui s’appuient sur les nouvelles technologies et aussi celles des toutes dernières nouveautés et applications dans ce domaine.On ne le dit pas assez. La ville peut favoriser le développement économique, social, culturel et humain. Parmi les objectifs et missions de l’OVA, la stimulation de coopérations entre villes et collectivités locales pour la réalisation de projets de développement, avec des actions allant dans le sens de la solidarité entre les villes du monde. Les organisations comme l’OVA désirent, lors de leur congrès, défricher du terrain pour renforcer la coopération entre les villes dans plusieurs domaines.A Marrakech, les temps forts de ce congrès seront donc les conventions de coopération. En effet, en marge de l’évènement, des accords d’association devront être signés entre plusieurs villes. Il est aussi question de quelques jumelages. Une de ces conventions sera nouée entre l’OVA et l’Organisation des villes francophones. Son président Bertrand Delanoë et aussi maire de Paris sera parmi les participants au congrès des villes arabes.


    Conseil des instances dirigeantes

    Parallèlement aux travaux de son 14e congrès, l’Organisation des villes arabes tiendra à Marrakech plusieurs conseils de ses instances dirigeantes qui auront lieu le deuxième jour du congrès. Les commissions chargées des finances, préservation du patrimoine, les cellules nouvelles technologies, les cellules chargées d’environnement devront faire le point sur toutes les questions d’actualité.Badra BERRISSOULE.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc