×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Logement social
    «Le Maroc, seul réglementé dans la région Mena»
    Entretien avec Mohamed Al-Tawash, président de RealCapita

    Par L'Economiste | Edition N°:2425 Le 19/12/2006 | Partager

    Jet Group s’est engagé dans le pari de livrer plus de 22.000 logements sociaux dans les principales villes du Royaume d’ici 2010. Il n’est pas seul dans cette aventure. Un fonds d’investissements bahreïni “RealCapita”, regroupant des investisseurs de quatre pays du Golfe, l’accompagne dans ce projet. C’est une première dans le domaine du logement social. Vendredi dernier, les deux parties ont scellé leur partenariat à Casablanca (Cf. www.leconomiste.com). . L’Economiste: Pourquoi cet investissement dans logement social, particulièrement au Maroc?- Mohamed Al-Tawash: Grâce à ses lois destinées à encourager les investissements, le Maroc est devenu un marché prometteur. Nous l’avons malheureusement négligé pendant des années, peut-être parce que les lois ne favorisaient pas l’investissement, la protection des capitaux et le rapatriement des bénéfices. Aujourd’hui, le marché du logement social marocain est le seul dans la région Mena qui soit réglementé par le gouvernement. Aucun pays de la région n’offre autant d’appui, de garanties et d’incitations aux promoteurs immobiliers dans ce domaine. Les marges de bénéfice sont excellentes, sans oublier le volet social qui compte beaucoup pour nous. . Comment votre choix s’est-il porté sur Jet Sakane?- Suite à un processus d’évaluation tout à fait objectif. Nous avons considéré tous les opérateurs du logement social sur le marché marocain y compris Addoha, qui est le seul introduit en Bourse. Nous avons constaté qu’au bout de 6 ans d’existence, Jet Sakane se distinguait par rapport à ses concurrents. Ses projets ne se sont pas transformés au fil du temps en logements insalubres. Le syndic des immeubles est géré par la société Jet Services qui s’occupe du volet maintenance, jardinage, travaux d’entretien… Les habitants ne sont pas livrés à leur sort, comme c’est le cas chez d’autres promoteurs immobiliers. Ce qui correspond parfaitement à nos attentes et à notre vision. . N’envisagez-vous pas d’investir dans le tourisme, secteur de prédilection des investisseurs du Golfe? - Pas dans l’immédiat. La concurrence est rude dans le secteur touristique. Les Européens y sont présents en force. Le secteur du tourisme marocain est aujourd’hui un marché à cent pour cent européen. Si jamais nous y investissons, ce sera avec un partenaire européen qui nous donnera la dimension stratégique. . Allez-vous adopter le même style architectural de Jet Sakane? - Dans le domaine du logement social, l’architecture est totalement différente par rapport à d’autres secteurs comme le tourisme ou les logements de luxe. Nous allons continuer sur le même style adopté par notre partenaire marocain. Nous n’avons jamais investi hors Bahreïn sans avoir un partenaire fiable et opérationnel sur place. C’est lui qui assumera le développement. Quant à nous, notre rôle se limitera à l’investissement, l’observation et le contrôle. . Comptez-vous accompagner Jet Sakane dans ses projets, notamment en Afrique?- Pour le moment, nous sommes intéressés par l’Afrique du Nord et surtout par le Maroc.


    Une première mondiale

    C’EST un gros contrat de partenariat que viennent de conclure Jet Group et le fonds golfe RealCapita, constitué d’un consortium d’investisseurs du Bahreïn, d’Arabie saoudite, du Koweït et des Emirats arabes unis. “RealMaroc”, c’est le nom choisi pour cet ambitieux projet de construction de plus de 22.000 logement sociaux à l’horizon 2010. Cet investissement de l’ordre de 3,5 milliards de DH est qualifié de “première mondiale dans le domaine du logement social”, selon les termes de Salmane Lekhlit, DG de Jet Asset Management, filiale de Jet Group. House Invest, issu d’une joint-venture entre Jet Asset Management et RealCapita, a désigné Jet Sakane pour construire quelque 22.400 logements sociaux sur 4 ans. Les villes ciblées sont: Casablanca (7.000 unités), Marrakech (4.200), Agadir (4.900) et Tanger (6.300). En revanche, les emplacements des terrains n’ont pas été révélés, certains étant encore en phase d’acquisition. Les travaux de construction démarreront dès janvier 2007 et les premières unités seront livrées 12 mois plus tard, selon les promoteurs. Pour rappel, le groupe Jet est né en 1987. Ses activités s’articulent aujourd’hui autour de 4 pôles: le document management, l’immobilier, l’audiovisuel et les nouvelles technologies de l’information. En 2000, le groupe Jet intègre le secteur immobilier par la création de sa filiale Jet Sakane, dont la vocation essentielle est la maîtrise d’ouvrage social au Maroc et à l’étranger. Au niveau international, Jet Sakane mène également des projets en Afrique (Gabon et Guinée) et en Amérique latine (Trinité et Tobago). Propos recueillis par Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc