×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Le processus de modernisation par le commerce

Par L'Economiste | Edition N°:538 Le 28/06/1999 | Partager

· Trois cas: Kitéa, Marjane et maintenant Speedy
· Les transformations par contagion touchent l'amont et l'aval, mais aussi contaminent les côtés, par imitation


"Ça ne marchera jamais, les Marocains sont attachés aux meubles traditionnels et ils aiment les faire faire par leur menuisier". C'est ce que s'était entendu répondre la patron de Kitéa lorsqu'il était allé voir son banquier juste avant de lancer son magasin, lequel est devenu en moins de cinq ans une chaîne de magasins. Mieux, des menuisiers astucieux commencent à se mettre à la standardisation des pièces de leurs meubles, puisque Kitéa a servi de catalyseur sur ce marché.

Marjane en a entendu de toutes les couleurs


"Des hypermarchés? Mais vous n'y pensez pas, les Marocains sont habitués au commerce de quartier, l'épicier qui tient un carnet et chez qui ils peuvent payer au mois. Et puis les hypermarchés, ce sont des machines à faire consommer, alors que dans ce pays ce qu'il faut c'est de l'épargne pour investir". Il y a dix ans, les promoteurs de Marjane, l'ONA et la famille Bahraoui de Rabat en avaient entendu de toutes les couleurs, avant de pouvoir installer leur premier magasin. Depuis, les magasins se sont multipliés. Mieux, c'est l'épicier qui est allé vers la superette, et pas l'inverse. Parallèlement, les industriels ont pu investir, car ils avaient des débouchés supplémentaires, à condition qu'ils aient eu le bon sens d'améliorer présentation et emballages.
"Speedy? Mais qu'est-ce que vous avez tous à vouloir imiter l'Occident? Les Marocains n'auront pas confiance, ce qu'ils veulent, c'est le contact personnel avec leur garagiste de toujours, qui connaît leur voiture et sait tout faire dessus". Parions que dans cinq ans il y a aura vraiment une chaîne de Speedy et probablement deux ou trois clones, garagistes du cru, qui trouveront que finalement, pour gagner le prix de la TVA et des cotisations sociales, ça ne vaut pas le coût de se casser la tête à tenir des comptabilités multiples et freiner soi-même sa croissance. Parions même qu'il y aura forcément un clone Speedy pour les camions qui feront plus pour l'amélioration du transport routier que ne l'ont fait les contrôles depuis trente ans.

La culture économique moyenne reste rigide


Kitéa, Marjanne, Speedy, mais aussi Casa Galerie, Nestlé, Au pain Tout Chaud, McDo et tant d'autres... (sans oublier évidemment L'Economiste!). Ce sont autant d'entrepreneurs qui ont transformé l'économie marocaine, sans autre bruit que celui de la publicité. Non seulement, ils s'en sont trouvés bien eux-mêmes, mais en plus ils ont mis en branle des phénomènes de modernisation agissant par contagion. La contagion se fait en amont et en aval de l'entreprise, mais encore sur les côtés, tant le clonage est pratique courante au Maroc.
Mais tous ces entrepreneurs l'ont fait en rencontrant d'abord la totale incrédulité de leur environnement. Ce dernier, encore trop replié sur lui-même malgré la pénétration des paraboles, a beaucoup de difficultés à envisager le changement. C'est assez classique. Même les cultures économiques qui ont le culte de l'innovation savent aussi se montrer conservatrices. La culture économique marocaine est simplement plus rigide que la moyenne. Elle reste marquée par l'enchaînement d'un système étatique sur le vieux substrat vaguement féodal. Or, à l'approche de l'ouverture des frontières, ce sont ces entrepreneurs, comme le soulignait M. André Azoulay pour ce qui concerne les marchés financiers, qui sont à même de rendre la globalisation fertile et bénéfique.

Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc