×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Le Ministère de la Population se met à la qualité

Par L'Economiste | Edition N°:273 Le 27/03/1997 | Partager

La qualité n'est plus l'apanage du secteur privé. Le Ministère de la Population mène une réflexion dans ce domaine. Ses services extérieurs en contact avec le terrain sont appelés à jouer un rôle de plus en plus grand.


«La qualité est un concept qui a débordé le cadre étriqué de l'entreprise pour concerner toute structure qui cherche à améliorer ses performances», souligne M. Lamine Benomar, ministre de la Population. La non-qualité coûte cher également à l'Administration et d'une façon plus générale à l'usager. «En tant que Département dont l'une des missions est la rationalisation des choix et l'optimisation des moyens, le concept de qualité doit constituer le credo du quotidien et de l'avenir», poursuit-il. La formation continue est un vecteur de la qualité. «Nous devons apprendre à travailler davantage et mieux et avec moins de moyens», affirme pour sa part M. Mohamed Bijâad, secrétaire général de ce Ministère. Un séminaire dans ce sens a été organisé par le Département le 14 mars. Objectif: familiariser les responsables et les cadres aux nouvelles méthodologies de réflexion afin de renforcer leurs capacités d'analyse et de prise de décision et ce, par la maîtrise de nouveaux outils. Il s'agit pour cela de se poser les bonnes questions quant à la mission, aux objectifs, à la stratégie et aux moyens à utiliser par chacun. Les méthodologies préconisées sont classiques. Les conditions de réussite passent par une définition, une validation et une maîtrise du processus, avec la mise en place de cercles de qualité. «C'est une nouvelle culture, un état d'esprit. C'est l'affaire de tout l'encadrement et du personnel», explique M. Houcine Youzalem, directeur de la Qualité à l'OCP, intervenant à ce séminaire. La qualité étant définie comme «l'ensemble des caractéris-tiques d'une entité qui lui confèrent l'aptitude à satisfaire des besoins exprimés et imp-licites». Pour M. Youzalem, la qualité, c'est bien faire du premier coup, à tous les coups et au moindre coût.

Exigences de l'utilisateur privé


Le 13 mars, le département de M. Benomar se penchait sur le nouveau rôle des services extérieurs de l'Administration dans le cadre de la régionalisation. «Avec l'émergence du secteur privé comme locomotive du déve-loppement, les délégations régionales sont tenues de mettre leurs prestations en phase avec les exigences de l'utilisateur privé», fait remarquer le ministre. L'élaboration et la diffusion de données économiques et sociales «pertinentes, actuelles et fiables seront d'une grande portée pour les opérateurs écono-miques et sociaux». Ces délégations sont éga-lement appelées à jouer un rôle fondamental dans l'élaboration du plan. Dans le référentiel de compétences et de savoir, un délégué régional doit avoir l'aptitude à décomposer de manière objective un document, une situation, un processus en éléments, à les hiérarchiser ou à opérer une segmentation, et à les rassembler pour en tirer les conséquences et proposer des solutions. En matière de contrôle, il s'assure de la réalisation des tâches des collaborateurs, apprécie et vérifie les résultats dans le but de valider, corriger ou réorienter.

La triple mission de la délégation régionale


La délégation régionale est la repré-sentation du Ministère de la Population auprès des instances régionales. Elle a une triple mission:
- Etre un pôle d'appui vers lequel les Directions Provinciales du Ministère, les collectivités locales, les services extérieurs et les Directions Centrales peuvent se tourner pour la réalisation d'études, de recherches documentaires ou de plans de développement économiques et sociaux.
- Etre l'entité régionale de réalisation des travaux techniques relevant du Ministère, notamment pour la collecte des données statistiques, la réalisation d'études socio-économiques relatives à la région...
- Etre le relais régional des administrations centrales dans le partage de politiques spécifiques, la planification et la programmation, la gestion des ressources humaines, la réalisation des tâches de suivi, de coordination, d'évaluation et d'assistance administrative.

Fatima MOSSADEQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc