×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

La téléphonie, tremplin vers l'économie des services

Par L'Economiste | Edition N°:531 Le 17/06/1999 | Partager

· Le paysage des services télécoms sera chamboulé

· La présence de majors du secteur est une garantie de la qualité de la technologie

· La troisième génération des mobiles est en marche


Sauf coup de théâtre, l'adjudicataire de la deuxième licence du réseau GSM sera connu avant la rentrée malgré le report décidé à la dernière minute de la date de dépôt des offres de différents consortiums en compétition. La décision d'accorder un délai supplémentaire d'une semaine aux candidats a eu l'effet d'une mini-bombe tant elle fut interprétée comme un couac dans un processus mené jusque-là de main de maître. D'habitude, ce sont les soumissionnaires qui demandent un délai pour affiner leurs offres alors que là c'est le contraire qui s'est produit.
Nombre d'observateurs mettent ce dysfonctionnement qui reste somme toute mineur par rapport aux enjeux de cette opération, sur le compte des "erreurs de jeunesse" de l'organe régulateur, l'ANRT (Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications). Mais ce n'est pas, loin s'en faut, le seul couac de la libéralisation. Le flou, pour ne pas dire la controverse sur les lignes spécialisées, est une preuve que le nettoyage du tuyau de la libéralisation des télécommunications n'est pas encore complet.

Dans le sillage de la deuxième licence GSM, il sera également accordé des licences pour l'exploitation des réseaux satellitaires dits Vsat à plusieurs opérateurs. C'est une bonne nouvelle pour les entreprises qui se verront ainsi ouvrir la perspective de disposer de leur propre réseau de transmission de données et, par ricochet, de réduire leur note de télécommunications.
L'arrivée d'un second larron dans la téléphonie mobile rejaillira sur l'ensemble de l'économie grâce à des milliers d'emplois que le déploiement et l'exploitation du réseau vont générer. La téléphonie mobile est un moteur des technologies de l'information. Si l'économie américaine est en pleine croissance depuis sept ans, elle le doit pour l'essentiel au dynamisme du secteur des nouvelles technologies.

La deuxième licence GSM a permis au Maroc d'attirer vers lui les grands opérateurs et équipementiers de dimension planétaire. Les principaux majors du secteur sont tous présents et la plupart des fournisseurs de l'équipement ont ouvert des filiales sur place, misant ainsi sur le long terme. Avant même que ne soit connu l'heureux gagnant de l'appel d'offre, toute une kyrielle de PME sont associées aux travaux d'anticipation du déploiement du réseau. Ce qui est sûr en tout cas, c'est que le Maroc bénéficiera de la meilleure technologie et avec dans son sillage le transfert d'expertise. La présence de ces multinationales "technologiques" est en elle-même une garantie pour basculer à la prochaine génération de mobiles (UMTS) dont la préparation est très avancée.
Pour le consommateur, l'exigence numéro un est la qualité de service, c'est-à-dire appeler et être joint à tout moment et à petit prix.
En coulisses, les marchands des terminaux GSM se frottent les mains. Avec moins de 120.000 utilisateurs du téléphone mobile, le marché est encore au début de la phase du premier équipement.

Abashi SHAMAMBA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc