×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Le réseau GSM en amont, un travail de fourmis

Par L'Economiste | Edition N°:531 Le 17/06/1999 | Partager

· 1.000 stations en 3 ans pour le second opérateur

· Une dizaine de PME marocaines sont mobilisées

LA qualité du réseau. Tous les opérateurs candidats à la deuxième licence GSM la mettent en avant. C'est même le point essentiel de
leur stratégie. Car, c'est le groupe qui justifiera de la meilleure couverture et des meilleurs services à prix compétitif qui aura les plus fortes chances de l'emporter. Chacun a procédé à ses propres études et établi ses scénarios de déploiement. Parallèlement, l'opérateur public Itissalat Al-Maghrib (IAM) est en train de procéder à un vaste programme d'extension de son réseau GSM. Objectif: toucher de nouvelles zones géographiques et densifier le réseau dans les zones déjà couvertes qui connaissent une augmentation continue de trafic.
En 1998, IAM disposait de près de 150 stations. L'extension de son réseau est en cours pour atteindre près de 700. Le futur opérateur de la deuxième licence prévoit une couverture de 750 à 1.000 stations d'ici 3 ans.
Derrière cette qualité du réseau tant recherchée, il y a tout un travail de fourmis à fournir en amont. Car la qualité du réseau est tributaire d'un bon design et d'un déploiement sans faille. Bien avant les résultats de l'appel d'offres lancé par l'ANRT, opérateurs et équipementiers travaillent d'arrache-pied dans ce sens. Auprès d'eux, une dizaine de PME marocaines sont mobilisées.

Un bon déploiement du réseau passe par plusieurs étapes. D'abord, il est nécessaire de procéder à des études marketing qui ont pris plus d'une année. Il s'agit ici d'identifier la population-cible et de fixer des objectifs en termes de couverture et de services. Dans ces études, les contraintes de l'environnement, de géographie et de réglementation sont pris en compte. Il en est de même pour les lieux stratégiques et les zones à forte densité. Est également prise en compte la possibilité d'utiliser des réseaux alternatifs (ceux de l'ONE, l'ONCF...). Dans son état actuel, la réglementation ne permet pas à ces offices de louer leurs tuyaux. Une réforme est en cours de préparation.

C'est à partir de ces études qu'une configuration du réseau avec le nombre de stations à mettre en place est établie et ce, notamment à travers une base de données géographiques recueillies par image satellitaire. A noter que la quasi-totalité des opérateurs disposent de logiciels qui leur permettent de faire le design du réseau: choix des emplacements radio, la puissance d'émission et des fréquences ainsi que la hauteur et l'orientation des antennes.
Donc, une fois la configuration théorique opérée, commence le travail sur le terrain avec l'acquisition des sites, la négociation et l'ingénierie. Ce travail est ensuite validé avec le modèle d'architecture retenu avant de commencer le déploiement proprement dit (construction des sites et implantation des stations).
Aujourd'hui, les opérateurs et équipementiers ont dépassé la phase de préacquisition de sites. Ils en sont maintenant à l'étape d'ingénierie.

Badra BERISSOULE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc