×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

UMTS: La troisième génération des mobiles

Par L'Economiste | Edition N°:531 Le 17/06/1999 | Partager

· L'intégration image, voix et données déjà dans le tuyau

· La normalisation sur le plan mondial est engagée


LES progrès technologiques dans la téléphonie mobile sont de plus en plus spectaculaires. Communiquer librement n'importe où et n'importe quand, tel est l'objectif de la prochaine décennie. L'enjeu sera de faire converger l'ensemble de ces services et de les rendre accessibles à partir d'un même terminal. Le service de télécommunication s'affranchira complètement des contraintes d'espace et de temps. D'où l'importance des systèmes à satellites qui offrent par nature une grande couverture, tremplin dans l'obtention de cet accès universel.
Les systèmes cellulaires analogiques et les systèmes mobiles par satellites forment une première génération. La seconde génération, à laquelle se rattachent les systèmes GSM, est à ce jour pleinement opérationnelle dans son application terrestre. Son pendant "satellites" est constitué des systèmes Iridium, Globalstar et ICO. Enfin, la future génération de systèmes mobiles, dite de troisième génération, dénommée UMTS (Universal Mobile Telecommunication System) ou encore IMT-2000 (International Mobile Telecommunications 2000), est en cours de préparation et fait l'objet de normalisation en Europe et sur le plan mondial.
Avec ces systèmes, le monde des mobiles entre dans l'ère des multimédias et se propose d'offrir cette communication personnelle et universelle. Ils en comportent toutes les caractéristiques: communications sans fil, offre de services multiples dans l'ensemble des environnements (chez soi, dans la rue, en voiture, à la campagne etc) forte capacité et mobilité compatible avec l'UPT (numéro personnel universel). Grâce à ces systèmes, l'accès à différents services depuis des environnements multiples, qui nécessite aujourd'hui de disposer de plusieurs terminaux, sera alors possible à partir d'un unique terminal et d'un unique numéro d'appel. Ces systèmes devraient être mis en service en 2001 au Japon et vers 2002 en Europe, dans de nouvelles bandes de fréquence autour de 2 gHz, donc distinctes de celles du GSM et du DCS 1800.

Le client du début du XXIème siècle emportera avec lui un ou plusieurs terminaux mobiles lui permettant toute sorte de communication: le téléphone mobile, dont l'usage sera complètement généralisé, le visiophone de poche, le communicateur personnel pour gérer son agenda, messagerie, fax rapide et recevoir de multiples informations.
Avec son PC portatif mobile, il pourra se connecter à l'intranet de son entreprise et bénéficier de capacités de visioconférence et de tout le confort nécessaire pour travailler en situation de mobilité et de télétravail. De multiples applications spécifiques utiliseront les capacités spécifiques des systèmes UMTS à acheminer son, données et images fixes et animées: télémédecine, reportage, localisation, télésurveillance, information et guidage routier. Les services pour les professionnels comprendront également l'accès aux moyens de télécommunication à partir de véritables bureaux mobiles, par exemple dans les véhicules ou sur les chantiers.
Au-delà des usages professionnels, la dynamique de baisse des coûts du secteur laisse entrevoir la possibilité d'une généralisation de ces outils multimédia personnels. Leur usage pourrait progressivement pénétrer le grand public à la suite du téléphone mobile, notamment par l'intermédiaire des plus jeunes pour des besoins de formation ou pour des activités ludiques.

Radia LAHLOU

(Centre National des Télécommunications, l'Echo des Recherches n°170, 4ème trimestre 1997 et 1er trimestre 1998)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc