×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Société

La Fondation Esprit de Fès anime la ville

Par L'Economiste | Edition N°:2973 Le 27/02/2009 | Partager

. Festivals, rencontres, séminaires… tout y est. Un budget de 20 millions de DH . Objectif: stimuler l’image et accroître le rayonnement de FèsLA Fondation Esprit de Fès a concocté un riche programme pour 2009. Festivals, rencontres, séminaires… tout y est. «Notre agenda répond à une nécessité culturelle et assure une mission dynamique: promouvoir la culture à Fès et Fès par la culture», indique Mohamed Kabbaj, président de ladite Fondation. Et d’ajouter qu’afin d’effectuer cette mission, les activités programmées ont trois objectifs bien ciblés: stimuler l’image et accroître le rayonnement de Fès par la mise en valeur de sa vie culturelle, de ses événements et de sa créativité artistique; développer et rendre plus accessible l’information sur la vie culturelle; mettre en valeur la dimension internationale de Fès sur le plan culturel et artistique. Des objectifs dont la réalisation nécessitera pas moins de 20 millions de DH. Ce montant est financé grâce au concours des membres et aux aides des sponsors et partenaires. D’emblée, pour commémorer la journée internationale de la femme, la section Femmes (Fès-Saiss) organise en partenariat avec la Fondation un Salon des femmes les 5, 6 et 7 mars 2009. Le but est de dynamiser le bipôle Fès/Meknès et de réfléchir sur la place de la femme dans l’importante transition que connaissent les deux villes impériales. Des stands institutionnels représentant des entreprises féminines de Fès; des innovations féminines à Fès, des métiers futurs et le tourisme culturel et autres. «Cet événement aspire à encourager le développement durable de la ville de Fès. Des prix féminins et masculins seront distribués lors de cet événement», a souligné son initiatrice, Leila Bennis, lors d’une conférence de presse. En mai, la ville accueille le Rallye des femmes chefs d’entreprises. C’est un événement international qui s’étale sur quatre jours (du 27 au 29 mai). Fès sera la ville de départ et d’arrivée. Cet événement sera accompagné de soirées à thèmes et d’échanges culturels et économiques. Il sera suivi par le forum sur l’Union pour la Méditerranée dans sa deuxième version. En effet, après la grande réussite de la première édition et convaincue que la Méditerranée doit reprendre son rôle de zone de paix, de prospérité, de tolérance, la Fondation en collaboration avec plusieurs partenaires marocains et étrangers organisera un forum annuel sur l’Union pour la Méditerranée. Cette union est l’occasion de faire de la zone un réel laboratoire de codéveloppement, où la liberté de circulation des hommes, la sécurité et la prospérité peuvent être pensées en partenariat. La clôture de ce forum coïncidera avec l’ouverture du Festival de Fès des musiques sacrées du monde. Prévu du 29 mai au 6 juin, ce festival est l’événement phare de la ville de par l’essor national et international qu’il a connu et qui s’améliore d’année en année. Il se veut, justement, être porteur de l’esprit de Fès. L’effet sur la ville est considérable à la fois en termes d’image et d’impacts économiques. «Cet évènement est un élément qui permet de consolider le rayonnement de la ville en tant que capitale culturelle et spirituelle, tout en valorisant le partage et le dialogue entre les civilisations», affirme Fatima Sadiqi, directrice du festival. Et de poursuivre: «Les soirées musicales de ce festival témoignent de la construction d’une identité ouverte et plurielle et proposent aux artistes et musiciens de différents horizons de venir partager, dans l’enceinte de la médina, des valeurs culturelles fortes». La 15e édition se déroulera sous le thème «L’arbre de vie». Un arbre qui s’étend de Bab Makina à Bab Boujloud. Ici, depuis huit ans maintenant, parallèlement au Festival des musiques sacrées, le Festival dans la ville contribue à l’animation culturelle de Fès durant dix jours, dans les lieux symboliques de la ville. L’objectif principal de cet évènement est d’impliquer l’ensemble de la population fassie et de donner un air de fête à la ville entière du 30 mai au 7 juin. Ensuite, le festival de Fès Jazz in Riads Festival dans les palais et les demeures de la médina de Fès, et le Festival d’art culinaire. En parallèle, la Fondation soutient et accompagne des projets à la fois artistiques et scientifiques comme le Festival de la culture amazighe, le Festival Slam&Klam et le Festival du Samaa et du Madih, qui participent à affirmer la pluralité de l’identité au Maroc et à valoriser le patrimoine culturel. Enfin, et dans le but d’innover tout en renforçant les acquis, la Fondation s’ouvre sur le monde universitaire local et international. Plusieurs rencontres scientifiques et de réflexions figurent donc au programme.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc