×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La Fed prévoit moins de 2% de croissance en 2008

Par L'Economiste | Edition N°:2657 Le 22/11/2007 | Partager

La Réserve fédérale américaine voit désormais les Etats-Unis croître de moins de 2% en 2008, un rythme très inférieur au potentiel de la première économie du monde, qui semble durablement ralentie par la faiblesse du marché immobilier et la crise du crédit. La Fed a baissé mardi dernier «de façon notable» ses prévisions de croissance de l’économie américaine, désormais attendue entre 1,8% et 2,5% en 2008, et fait part de ses inquiétudes nouvelles en matière d’emploi.«Les membres du comité de politique monétaire s’attendent à ce que, à moyen terme, la production croisse à un rythme inférieur à sa tendance moyenne, et que le taux de chômage augmente, principalement en raison de la faiblesse du marché immobilier et du durcissement des conditions de crédit», a indiqué la Banque centrale, dans un additif aux minutes de sa réunion du 31 octobre. Selon la Banque centrale américaine, qui présentait pour la première fois ses prévisions sur une base trimestrielle, le produit intérieur brut (PIB) devrait croître entre 2,4 à 2,5% en 2007, un rythme situé dans le haut de la fourchette communiqué en juillet (2,25 à 2,5%), mais ralentir entre 1,8 et 2,5% en 2008, soit bien moins qu’anticipé jusqu’alors (de 2,5 à 2,75%). Cette révision s’explique aussi par la hausse des prix du pétrole.La Fed confirme en tous cas avec ses nouvelles prévisions son scénario d’un atterrissage en douceur de l’économie américaine. La croissance devrait ainsi connaître des progressions comprises entre 2,3 et 2,7% en 2009, puis entre 2,5 et 2,6%, en 2010, tout en restant nettement en dessous de son rythme des dernières années. Le document publié mardi témoigne d’une baisse des inquiétudes de la Fed sur l’inflation et une montée de ses préoccupations sur le chômage. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc