×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La BCE laisse la porte ouverte à une nouvelle baisse de taux

Par L'Economiste | Edition N°:1437 Le 15/01/2003 | Partager

. Un assouplissement monétaire supplémentaire n'est pas écarté. La banque table, cette année, pour la croissance en zone euro sur une fourchette comprise entre 1,1 et 2,1% Le chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE), Otmar Issing, a laissé la porte ouverte, si nécessaire, à une nouvelle baisse de taux d'intérêt dans les mois à venir, en raison des risques pesant sur la croissance en zone euro. «Si les risques concernant l'évolution des prix sont plutôt équilibrés, concernant la croissance, ils sont clairement orientés de manière négative«, a-t-il déclaré dans un discours prononcé lors d'un colloque à Francfort. Le chef économiste de la BCE a fait principalement état des «dangers émanant d'une possible guerre en Irak«. «Partout, on spécule sur les conséquences éventuelles«, ce qui pèse sur le climat général, a-t-il ajouté, en indiquant que l'impact économique et financier augmenterait de manière exponentielle avec la durée du possible conflit militaire. De même, l'économiste allemand, qui pendant longtemps a exclu catégoriquement tout risque de déflation en zone euro, s'est montré plus prudent sur ce sujet. «Nous ne sommes pas borgnes, nous avons deux yeux pour observer à la fois les risques de déflation et d'inflation«, a-t-il dit. Néanmoins, pour l'heure, selon l'économiste allemand, la BCE n'a pas fondamentalement modifié son évaluation de la situation depuis la publication de ses prévisions économiques début décembre. La banque tablait alors cette année pour la croissance en zone euro sur une fourchette comprise entre 1,1 et 2,1%. «Notre scénario le plus probable prévoit, après un début modéré, un rétablissement de l'activité économique de la zone euro dans le courant de 2003, avec un lent recul des taux d'inflation à un niveau inférieur à 2%«, le seuil maximal que se fixe pour objectif l'institut de Francfort, a rappelé Issing. Ces propos font écho à ceux tenus jeudi dernier par le président de la BCE, Wim Duisenberg, qui avait admis que les «risques« pesant sur les prévisions de croissance de la banque s'étaient «un peu accrus«. Autrement dit, si dans l'immédiat, l'heure est au statu quo monétaire après la réduction du taux directeur de la BCE début décembre d'un demi-point à 2,75%, un assouplissement monétaire supplémentaire n'est pas écarté au cas où les craintes de dégradation de la conjoncture se confirmeraient. Et ce d'autant que la hausse de l'euro face au dollar depuis plusieurs mois, en réduisant les tensions inflationnistes, aboutit à un resserrement indirect des conditions monétaires en zone euro. «Si l'euro continue à s'apprécier, il est probable que la BCE va réduire ses taux de 50 points de base supplémentaires à partir de mars«, souligne Lorenzo Codogno, économiste de Bank of America. «La BCE aurait besoin de réduire ses taux seulement pour maintenir les conditions monétaires actuelles«, fait-il valoir.(AFP)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc