×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

L'Argentine fait sauter le dernier verrou à un accord avec le FMI

Par L'Economiste | Edition N°:1437 Le 15/01/2003 | Partager

. Le pays va puiser dans ses réserves de change pour rembourser la Banque interaméricaine de développementLe gouvernement argentin a fait sauter, mardi, le dernier verrou à un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) en acceptant de régulariser sa situation avec les organismes financiers multilatéraux, avant de pouvoir prétendre au rééchelonnement de sa dette à court terme. L'Argentine va puiser dans ses réserves de change pour rembourser la Banque interaméricaine de développement (845 millions de dollars exigibles hier) et le FMI (1,065 milliard de dollars exigible vendredi). Le pays latino-américain est par ailleurs en défaut depuis décembre vis-à-vis de la Banque Mondiale à hauteur de 726 millions de dollars. «L'idée serait de ne plus provoquer d'interférences (dans les négociations) parce que cela générerait plus de problèmes encore et ne pas payer serait une grande interférence«, a indiqué une source au sein du ministère de l'Economie. Buenos Aires se refusait jusqu'ici à toucher à ses réserves de change, dont les 10 milliards de dollars étaient jugés indispensables pour défendre la parité du peso et pour empêcher le pays de tomber dans l'hyperinflation. Officiellement, le porte-parole du ministère de l'Economie, Armando Torres, a indiqué que l'Argentine régularisera sa situation envers les organisations financières multilatérales dès lors qu'un accord sera «probable« et «imminent«. «Vendredi prochain, le FMI publiera un communiqué sur l'état de la négociation qui pourrait signifier un éventuel accord«, a précisé Torres à cet égard. Lundi, en fin d'après-midi, le gouvernement argentin a pu approuver le projet d'accord qui venait de lui être soumis par la mission technique du Fonds monétaire international (FMI), qui se trouve actuellement à Buenos Aires. Le projet de lettre d'intention doit maintenant être étudié par la direction du Fonds à Washington. Pour Torres, «si la négociation et la rédaction du texte (d'accord) continuent comme aujourd'hui, l'accord pourrait être confirmé d'ici la fin de la semaine«. Une décision définitive devra toutefois attendre la réunion du conseil d'administration du Fonds, qui a été repoussée au 23 janvier, selon le ministère de l'Economie. L'accueil a également été favorable du côté des gouverneurs de banques centrales réunis à Zurich à l'invitation de la Banque des règlements internationaux. La réaction à l'exposé du gouverneur de la Banque centrale argentine, Alfonso Prat Gay, a été «très positive«, a indiqué le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Eddie George. L'accord, négocié depuis un an, couvrira une durée deux fois moindre: il permettra simplement une reprogrammation des 7,3 milliards de dollars que l'Argentine doit rembourser aux organisations multilatérales d'ici la fin juin. Cet accord transitoire, sans apport d'argent frais, couvrira ainsi le reste du mandat du président Eduardo Duhalde, qui abandonnera ses fonctions le 25 mai. Le porte-parole n'a pas donné de précisions sur la nature de l'accord, mais a révélé qu'un premier examen de sa mise en oeuvre sera effectué dès la mi-mars.(AFP)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc